Le blocage de twitter est une attaque contre la liberté d’expression

21 mars 2014
À la suite d’un discours du Premier Ministre Erdogan et d’une décision de l’autorité de télécommunication, Twitter a été bloqué dans la nuit du 20 au 21 mars en Turquie. Réagissant à la nouvelle, Hélène FLAUTRE, députée européenne (groupe Verts/ALE), co-présidente de la Commission Parlementaire Mixte UE-Turquie, a déclaré :

« On a l’impression que le Premier Ministre Erdogan a perdu tout bon sens. Le blocage complet de Twitter est disproportionné et liberticide. Bloquer un média social qui a 10 millions d’utilisateurs en Turquie est complètement absurde.
Ce blocage illustre la dérive inquiétante du gouvernement Erdogan et son mépris pour la liberté d’expression et d’information.

Ce blocage confirme les inquiétudes exprimées par le Parlement européen sur la nouvelle loi internet. Cette loi trouve aujourd’hui sa première application : les pouvoirs conférés à l’autorité des télécommunications, dépendante du gouvernement, sont trop étendus et discrétionnaires.

Cette interdiction de Twitter est d’autant plus inacceptable que la Turquie est en pleine période de campagne électorale : limiter l’accès à l’information libre en cette période est particulièrement grave.

Le fait que #TurkeyIsBlockedInTurkey ait été un des hashtag les plus twittés au monde cette nuit montre bien le caractère illusoire du contrôle gouvernemental total sur l’internet.

Je demande aux autorités européennes de discuter d’urgence avec le gouvernement turc pour prévenir d’autres dérives avant les élections. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*