Inscription du thon rouge à l’annexe I de la Convention internationale sur les espèces sauvages

15 janvier 2010
Bruxelles, le 15 janvier 2009

Communiqué

La France doit se prononcer, le lundi 18 janvier, pour l’inscription du
thon rouge à l’annexe I de la Convention internationale sur les espèces
sauvages (CITES).

Comme le demandent les écologistes, la Commission européenne souhaite
inscrire le thon rouge dans l’annexe I de la Convention CITES, ce qui
reviendrait à interdire sa commercialisation internationale et permettrait
la sauvegarde du thon rouge et la protection des emplois des pêcheurs pour
qui la pérennité des espèces est vitale.

Nicolas Sarkozy avait annoncé lors du Grenelle de la mer que la France
soutiendrait « l’inscription du thon rouge à l’annexe de la Convention
internationale sur les espèces sauvages (CITES), pour en interdire le
commerce ». Depuis pourtant, les autorités françaises hésitent à se
prononcer pour l’inscription du thon rouge à l’annexe I de cette
Convention.

Jean-Paul Besset, député européen et membre de la Commission Pêche du
Parlement européen, estime que « la France a ici l’occasion de jouer un
véritable rôle dans la préservation des ressources halieutiques et de la
biodiversité, en soutenant sans délai l’inscription du thon rouge à
l’annexe I de la Convention Cites. Un soutien de la part des autorités
françaises à l’annexe II n’aurait aucun impact. En tenant ses promesses,
Nicolas Sarkozy s’engagera à éviter la disparition de cette espèce en
contribuant ainsi à la sauvegarde de notre biodiversité. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*