Intervention en plénière

27 septembre 2011

M Alfonsi 26092011 par EurodeputesEE

Monsieur le Président, Chers collègues,

L’évolution de la situation au Pays basque m’amène à alerter à nouveau notre Assemblée sur les comportements inquiétants pour la démocratie européenne de la part d’un État membre, l’Espagne.

Déjà en mai dernier, il a fallu une décision en appel prise in extremis par la Cour constitutionnelle espagnole, à une seule voix de majorité, pour autoriser la présence des listes politiques du mouvement indépendantiste basque Bildu aux élections provinciales. Or ces listes ont recueilli 25% des voix ! Vouloir les interdire était donc vouloir attenter à l’expression démocratique du peuple basque. Ce qui, au cœur même de l’Union européenne, est tout à fait inacceptable, et même inconcevable.

Puis en juillet dernier, j’ai personnellement assisté à une audience du procès de M. Otegi, dirigeant de la gauche indépendantiste, et de plusieurs de ses amis basques.

En vérité , ils sont poursuivis pour délit d’opinion ! Et le tribunal vient de leur infliger 10 ans de prison, une peine maximale, totalement disproportionnée, volontairement excessive, peine qui a choqué la totalité des forces démocratiques du Pays basque, et également à Madrid.

Il importe que le Parlement européen fasse entendre sa réprobation de la politique de l’État espagnol au Pays basque, au moment même où les évolutions politiques sont celles d’un processus de paix pouvant déboucher, comme en Irlande du Nord, sur une solution politique durable , profitable au Pays basque, profitable aux citoyens espagnols eux-mêmes, et profitable à tous les citoyens de l’Union européenne.

François ALFONSI

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*