L’UE doit se doter d’un plan de coordination et de convergence fiscale

19 mai 2010
Ce mercredi 19 mai, les députés ont débattu, avec la Commission et le Conseil, sur l’intérêt politique de la stratégie « Europe 2020 » dans le cadre de la crise financière et économique actuelle.
Philippe Lamberts, eurodéputé du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission économique et monétaire a souligné le fait que:

« C’est le tabou de la souveraineté fiscale qu’il faut faire sauter. Il n’y aura pas de finances publiques soutenables sans une fiscalité juste et efficace. Taxe sur les transactions financières, bank levy, fermeture des paradis fiscaux hébergés au sein même de l’Union européenne, lutte contre la fraude, tout cela n’est possible que si les 27 Etats membres choisissent la voie de la coopération et de la convergence fiscale. »

Pascal Canfin, eurodéputé du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission économique et monétaire a pour sa part demandé à la Commission européenne:

« Qu’elle présente, dans les prochaines semaines, un plan de coordination fiscal pour donner aux Etats membres les moyens de retrouver des marges de manœuvre pour augmenter certains impôts, ce qu’ils ne peuvent pas faire séparément. Ce plan fiscal permettrait aux Etats membres d’augmenter les impôts sur les entreprises et sur le capital. Je considère que la Commission européenne a non seulement un droit d’initiative, mais également un devoir d’initiative en la matière. Si la Commission européenne s’engage à le faire, cette proposition trouvera certainement une majorité au Parlement européen ».

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.