La Turquie s’impatiente aux portes de l’Union européenne

12 novembre 2010
Alors que la Turquie est sur la voie de la démocratie et s’est engagée à réformer sa constitution, le processus de son adhésion à l’UE est à l’arrêt. Pour débattre de ces difficultés, les eurodéputés écologistes ont organisé deux jours de conférences à Istanbul (les 1 et 2 novembre 2010) et rencontré des membres de la société civile et des élus. Selon eux, il est urgent de donner un nouveau souffle aux relations euro-turques : les Etats-membres les plus sceptiques, comme la France, découragent ce pays en pleine ébullition démocratique et culturelle. La Turquie est pourtant appelée à jouer un rôle majeur dans la région et dans le monde de demain, en ce qui concerne l’énergie, la lutte contre le changement climatique ou encore le désarmement et la paix.




Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*