Jean-Paul Besset : « La régulation écologique peut désormais devenir la règle »

18 décembre 2012
Excellente nouvelle : la commission de la pêche du Parlement européen a adopté un rapport ambitieux sur la révision de la Politique commune des pêches (PCP). Il fixe de nouvelles orientations pour les pratiques et la réglementation de la pêche.
Première étape franchie pour la nouvelle Politique commune des pêches (PCP) : la commission Pêche du Parlement européen a adopté, mardi 18 décembre, le rapport qui fixe de nouvelles orientations pour les pratiques et la réglementation de la pêche.

De longs mois de travail, de négociations et d’implication des eurodéputés de cette commission, au sein de laquelle les écologistes se sont montrés très offensifs dans leurs propositions, ont abouti à engager une réorientation fondamentale de la PCP. Si ce rapport est voté en l’état par l’ensemble du Parlement et si le Conseil des ministres européens ne s’oppose pas à sa logique, la voie d’une pêche durable est ouverte, pour le plus grand bien des écosystèmes marins, des réserves halieutiques et des professions concernées. Pour la première fois la tendance au déclin écologique, économique et sociale est inversée.

Jean-Paul Besset, membre de la commission Pêche, déclare :

« La régulation écologique peut désormais devenir la règle et les critères de pêche durable la pratique commune. Ce vote rompt avec les traditionnelles politiques européennes de la pêche aboutissant à une surpêche subventionnée, destructive des ressources et des emplois. Plus de poissons dans les mers permet une pêche plus profitable pour les pêcheurs, au bénéfice de l’environnement et de l’emploi. Nous pouvons entrer dans un cercle vertueux. »

Partager cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*