Lancement d’une étude européenne sur les impacts de l’exploitation des gaz et huiles de schiste

28 février 2011
Sur requête des écologistes européens, les coordinateurs de la commission Environnement ont accepté la semaine dernière de lancer une étude sur les impacts sur l’environnement et sur la santé humaine de l’extraction des gaz et huile de schistes en Europe. Le cahier des charges précis sera défini sous peu.

Sandrine Bélier (Euro députée EELV – Membre de la Commission Environnement) précise : « Le gaz et l’huile de schiste sont de plus en plus présentés comme des sources potentielles d’énergie importantes en Europe. Un certain nombre d’Etats membres, parmi lesquels la Pologne et la France, poussent au développement de leur exploitation. Mais, avant d’envisager toute évolution possible, l’étude en question aura pour but d’évaluer les principaux impacts de l’extraction de gaz et huile de schistes sur l’environnement (en particulier les nappes phréatiques, l’eau (y compris la consommation) et les paysages) ainsi que les émissions de gaz à effet de serre liées à cette extraction comparés aux sources conventionnelles. L’étude devra également examiner le cadre réglementaire européen actuel d’une telle extraction et s’il est suffisant pour se prémunir contre les risques potentiels pour l’environnement et la santé humaine.  »

Elle ajoute : Pour nous, la réalisation de cette étude européenne est importante, notamment dans le contexte français actuel, pour garantir à tous une parfaite information sur les impacts de ces ressources énergétiques non conventionnels et permettre un choix éclairé sur leur développement ou le refus de leur exploitation à l’échelle nationale et européenne. »

Partager cet article

Un commentaire

  • maroussia hurricane dit:
     - 

    il serait intéressant de savoir qui va réaliser cette étude (en effet en France on est un peu habitués à se faire endormir par les experts:agence du médicament,antennes relais,nanotchenologies,etc…),quelles garanties d’indépendance aura cette comission?
    Ensuite, quel impact sur les forages démarés actuellement: cette étude induit-elle un moratoire qui stoperait la prospection en attendant ses conclusions?
    Bref, quel est le poid des politiques fussent-ils européens face aux rapaces de l’industrie et du profit à court terme?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*