Les Droits humains en Turquie nécessitent une profonde réforme du système judiciaire

11 juillet 2012
Visite de Leyla Zana au Parlement Européen

La commission Droits des femmes et égalité des genres, la sous-commission droits humains et la délégation UE-Turquie ont reçu ce mercredi 11 juillet, Leyla Zana, femme politique, défenseure des droits humains, qui a récemment été condamnée à 10 ans de prison pour propagande et appartenance à des organisations illégales en Turquie.

Lauréate du prix Sakharov en 1995, Leyla Zana a consacré sa vie à la défense des droits des femmes et de la population kurde en Turquie. Devant les eurodéputé-e-s, elle a appelé à une réforme complète du système judiciaire et de la Constitution turque, insistant sur la nécessité de placer les droits humains et les valeurs universelles au dessus de toutes les considérations politiques pour protéger la démocratie dans son esprit comme dans sa pratique quotidienne.

A l’issue d’un échange passionnant, les eurodéputé-e-s du groupe Verts/ALE ,Ulrike Lunacek et Nicole Kiil-Nielsen, ont exprimé leur inquiétude sur la situation de Mme Zana :

« Quand Leyla Zana nous parle de la situation des femmes et des Kurdes en Turquie, nous sentons que les droits humains ne peuvent pas progresser sans une refonte en profondeur du système judiciaire. La question de la langue est aussi au cœur des discriminations, notamment pour les femmes qui ont un accès plus difficile à l’éducation et aux services publics.« 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*