Les députés européens d’Europe Ecologie appellent à la mobilisation pour la votation citoyenne sur le statut de la Poste

29 septembre 2009
Les députés européens d’Europe Ecologie, soutiennent l’initiative du «
Comité national contre la privatisation de la Poste, pour un débat public
et un référendum sur le service public postal » qui organise cette semaine
une votation citoyenne dans toute la France. Les députés d’Europe Ecologie
iront voter et appellent à la mobilisation des citoyens lors de cette
consultation.

Pour les députés d’Europe Ecologie « Le projet de loi visant au
changement de statut de la Poste en Société Anonyme crée les conditions
permettant sa privatisation. Ils dénoncent les arguments mensongers qui
font peser sur l’Europe la responsabilité du changement de statut. Ainsi,
si la troisième directive postale demande l’ouverture à la concurrence
dans ce secteur, ce qui pose d’autres problèmes, elle n’oblige en aucun
cas à transformer la Poste en Société Anonyme. »

Pour Karima Delli, députée d’Europe Ecologie « Au lieu de rejouer la mauvaise pièce qu’il avait donné lors de l’ouverture du capital de GDF notamment, le gouvernement doit dire la vérité aux Français et aux personnels de la Poste ».

Pour Hélène Flautre, Députée d’Europe Ecologie : « Les citoyens, durement
frappés par les conséquences sociales de la crise financière, ont plus que
jamais besoin de services publics fiables, efficaces et accessibles pour
tous. Sur le plan européen nous demandons une directive-cadre sur les
services d’intérêt général, afin de garantir un haut niveau de cohésion
sociale à travers les 27 États-membres. »

De plus, après le Grenelle de l’environnement et à la veille des
négociations sur le climat, il serait cohérent de ne pas multiplier les
tournées postales privées et de ne pas obliger les français,
particulièrement ceux des zones rurales, qui veulent envoyer ou recevoir
une lettre à se déplacer en voiture pour atteindre le bureau de poste le
plus proche de chez eux. Cette situation risque bien d’arriver si la Poste
devient propriété d’entreprises privées plus soucieuses de rentabilité que
du service universel.

Partager cet article

5 commentaires

  • KVAUTONOMIA dit:
     - 

    Salut, le 3 octobre dans toute la France votons pour l’avenir: POUR UN SERVICE PUBLIC POSTAL !

  • LGV dit:
     - 

    Le métier de la Poste est de délivrer le courrier, il ne faut pas l’oublier. Ce service a été et demeure un des plus performant au monde (j’en ai essayé plusieurs). Je trouve qu’il est impardonnable de privatiser ce service vitale et efficace. Vendre les meilleurs services français pour faire de la trésorerie nous mène droit au mur. Il sera trop tard lorsque nous paieront le timbre 3 fois plus cher et que nous devrons faire des km (pour certains) pour poster une lettre. NON à la privatisation de la poste et NON à la braderie des services publiques vitaux !

  • Symbolum dit:
     - 

    Bonjour,

    Cette votation à été un succès et cette nouvelle voie qui s’est ouverte pour la renaissance de la démocratie pourrait être utilisé pour bien d’autres sujets.

    A une époque où la démocratie est dévoyée, comme par exemple sur le traité de Lisbonne passé en force par voie parlementaire ou sous la pression de la crise, il est bon d’inventer de nouveaux moyens d’actions.

    la votation en est un, il a l’avantage de sensibiliser et d’informer les citoyens et de modifier la perception qu’ils ont de décisions mises en forme par les gouvernants et les médias dominants. Puisque les parlementaires restent muets et impuissants devant des politiques de destruction massives reprenons la parole et modifions l’opinion.

    A quand une votation sur le nucléaire, sur la SNCF, sur l’éducation nationale, la santé enfin bref sur tous les thèmes qui touchent la solidarité nationale et l’avenir de tous.

    La vie est belle ne la gâchons pas

    A+

  • Jean-Michel dit:
     - 

    Bonjour,
    Ce succés citoyen n’a pas été reçu pae le gouvernement comme il se doit : accusation de tricherie, manipulation et autre…C’est justement une erreur de communication flagrante : la question était de savoir si le gouvernement
    a dit vrai en voulant rassurer les Français sur le statut
    de La Poste.
    Et donc de reprocher à ce vote de mettre en doute sa parole.
    Comme simple citoyen j’en conclus que ce gouvernement ne défend pas une parole donnée mais une manoeuvre.
    Seul Christian Estrosi a trouvé « rassurant » cet attachement
    au service public. Va-t-il se faire taper sur les doigts ?

    • louise dit:
       - 

      Christian Estrosi devrait également plonger la tête dans un seau d’eau fraîche:n’aurait -il pas déclaré que cette votation lui rappelait « {les plus belles heures de l’URSS} »!
      (le Canard de cette semaine)
      Il vient d’arriver sur la Terre??