La Croix: Les députés européens veulent empêcherla spéculation sur une faillite des Etats

8 mars 2011
D’après un texte soumisau vote hier, les investisseursne pourront plus s’assurercontre des risques souverainsque s’ils y sont directement exposés

Casser la spirale de spéculation sur la dette des États est l’un des objectifs majeurs du projet de règlement européen que devait adopter hier soir la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, sous la houlette de Pascal Canfin. Cet eurodéputé (Europe Écologie-Les Verts), rapporteur du texte, assurait juste avant le vote pouvoir compter sur une majorité de voix, grâce à celles des socialistes et du Parti populaire européen (PPE), tandis que les libéraux et les conservateurs britanniques avaient prévu de voter contre.

Le texte propose d’interdire les CDS « à nu » couvrant la dette d’un État. Les CDS () sont des assurances qui permettent aux investisseurs d’être remboursés en cas de défaut de paiement sur les obligations qu’ils détiennent. Rien de répréhensible a priori, sauf qu’aujourd’hui il est possible d’acheter une telle assurance sans détenir l’obligation qui va avec – d’où le nom de « CDS à nu ». Cela revient, résume Pascal Canfin, à « assurer la maison de son voisin et à y mettre le feu » pour toucher l’indemnisation. Et ce sans avoir couru aucun risque.

Lire la suite ici

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.