Logement : quand le gouvernement détruit les logements étudiants

15 octobre 2009
A Antony, on rase du logement social pour étudiants.
Il semble bien que la jeunesse ne soit pas la première préoccupation du gouvernement : loin de s’occuper de l’avenir des jeunes, le gouvernement préfère le détruire. C’est ce qui se passe à 15 minutes de Paris à la Cité Universitaire Jean Zay d’Antony. Après avoir annoncé la destruction de 550 chambres étudiants Crous, le patron du département, Patrick Devedjian, qui considère la Cité U comme un « kyste » qu’il est nécessaire de retirer, élève son effort à 800 chambres à détruire.

On en est presque à applaudir la performance.

Cette cité U est la plus grande d’Europe, dans laquelle on peut se loger pour un prix raisonnable : on y trouve des chambres de 10m² pour moins de 200euros alors que le marché du logement parisien propose des 9m² à 500 euros avec toilette sur le palier.

Patrick Devedjian promet la « restructuration » du logement étudiant dans son département, avec un objectif de six logements construits pour cinq détruits.

Dans la période actuelle de crise de logement étudiant, il est inadmissible que l’on détruise. Il faut rénover les logements existants et en construire de nouveaux. Selon un rapport de 2008 rédigé par le député UMP de Saône-et-Loire Jean-Paul Anciaux, la région comptait 17.041 logements « Crous » en septembre 2007 (hors parc privé), pour 580.485 étudiants. Soit 97% des étudiants franciliens sont obligés d’aller sur le marché du logement privé et d’accepter ces « Estudines » à 800 euros que veut développer le ministre de la relance. Il est encore plus inadmissible que les logements « promis », puisqu’il s’agit de promesse sans réelles engagements, ne soit pas sociaux.

C’est lamentable de se débarrasser des étudiants pauvres, et des étrangers puisque cette cité U accueille un grand nombre d’étudiants européens et internationaux.

Le gouvernement doit répondre à la crise du logement qui touche la jeunesse en construisant massivement, et non en détruisant, des logements sociaux pour étudiants, et jeunes actifs

Partager cet article

Un commentaire

  • Symbolum dit:
     - 

    Bonjour,

    Malheureusement ce gouvernement et cette majorité n’ont que faire des pauvres et des étrangers. Toutes les décisions montrent un acharnement à défendre les intérêts d’un petit nombre au détriment de la collectivité nationale.
    Cette oligarchie augmente ses privilèges chaque jour un peu plus avec un mépris non dissimulé envers les citoyens, aussi est il absolument nécessaire que les défenseurs de la démocratie reprennent le pouvoir, pour mettre fin à ces agissements.
    A l’approche des élections régionales, certains UMP conscients que la politique de casse sociale menée par leur président risque de leur couter leurs sièges, demandent quelques concessions sur les décisions dogmatiques. Mais rien n’y fait, aussi je pense que si une campagne bien orchestrée met en évidence les dégâts directes de la politique menée, il est possible de prendre toutes les régions.

    Je pense qu’Europe Ecologie est un rassemblement cohérent pour défendre le projet d’un retour de la démocratie. De plus des personnalités qui la composent ont largement les compétences nécessaires pour gouverner nos régions et notre pays.
    Il est temps de délaisser les principes éculés du sciècle passé et de construire les fondements du XXIème sciècle.

    La vie est belle ne la gâchons pas

    A+