Non classé

Biodiversité : le mieux est l’ennemi du bien

30 octobre 2012
La communauté internationale vient de doubler son financement pour lutter contre la perte de la biodiversité dans le monde. Réunis à la mi-octobre, à Hyderabad en Inde, les pays signataires de la Convention pour la diversité biologique n’ont pas négocié en vain. Mieux que les sommets sur le réchauffement climatique de Copenhague, Cancun puis Durban, mieux que le sommet de la terre de Rio en 2012, les efforts de conservation de la nature progressent à l’échelle mondiale. Aux pays du Sud qui demandent un partage équitable des avantages issus de la biodiversité, aux paysans indiens qui refusent l’accaparement de leur terre et la confiscation des ressources naturelles, aux paysans européens qui ont droit à une Politique agricole commune plus juste et plus verte… ils redonnent un peu d’espoir.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*