Portugal: et maintenant ?

25 mars 2011
La crise politique suite au rejet par le Parlement portugais d’un 4ème plan d’austérité en moins d’un an ouverte hier au Portugal par la démission du Premier ministre soulève un certain nombre de questions urgentes.
Le Portugal doit il accepter l’aide européenne?

Oui.Le mécanisme européen mis en place après la crise grecque et déjà activé il y a quelques mois pour l’Irlande permettra au Portugal de ne plus avoir recours aux marchés financiers pour financer se dette publique. Si le montant de 80 milliards d’euros qui circule aujourd’hui dans les couloirs à Bruxelles se confirmait, cela donnerait environ deux ans de visibilité au Portugal dont le financement serait directement assuré par les autres Etats de la zone euro à un taux plus faible que celui auquel le Portugal aurait accès sur les marchés. En effet, le Fonds européen qui prêterait au Portugal se finance via des Etats comme l’Allemagne et la France, qui bénéficient de taux d’environ 2-3%. Il peut donc re-prêter à 4 ou 5 %, soit un taux bien inférieur au 7 à 8 % auquel le Portugal se finance depuis plusieurs mois. Le problème c’est qu’il ne semble pas y avoir de majorité politique pour prendre une telle décision, ni la décision inverse d’ailleurs! La coalition qui a mis en minorité le gouvernement sortant va en effet de l’extrême gauche à la droite et ne constitue en aucun cas une alternative politique possible.

Lire la suite sur le blog libé.fr.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*