Reconvertir l’industrie automobile en crise

L’Union européenne est le plus gros constructeur mondial de voitures avec plus de 18 millions de véhicules produits par an et près d’un tiers de la production mondiale de voitures particulières. Pour les Etats-membres et les douze millions de salariés qui dépendent de cette filière, son avenir est donc un enjeu fondamental. La récession a frappé l’industrie automobile de plein fouet, les annonces de fermeture d’usines se multiplient comme chez PSA en France, mais la crise économique n’est pas le seul obstacle auquel elle doit faire face. Pour les eurodéputés EELV, seuls moins de véhicules (et plus de véhicules verts) permettront de lutter contre la pollution des villes, le réchauffement climatique et les dangers cancérigènes du diesel… Nous sommes déjà entrés dans une société de « l’après-pétrole », il faut engager la reconversion écologique de l’automobile et accompagner les salariés au cours de cette transition. Dossier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*