Rénovation urbaine : les initiatives locales doivent avoir le droit de cité

15 janvier 2013
Mardi 15 janvier 2013, le Parlement européen vient d’adopter un rapport sur la régénération urbaine dans l’Union européenne. Il rappelle les attentes du Parlement européen en matière de développement urbain dans le cadre de la politique de cohésion au moment où les règlements pour la prochaine programmation 2014-2020 sont en cours de négociation entre le Conseil et le Parlement.
Pour Karima Delli, eurodéputée EELV, membre de la commission Développement régional, estime que :

« Ce rapport lance un message positif en faveur des quartiers urbains défavorisés considérés ici comme de véritables potentiels de développement pour l’avenir. Le Parlement européen soutient aujourd’hui que les plans de rénovation urbaine sont soutenables dès lors qu’ils permettent de réduire les fractures territoriales en favorisant la mixité sociale, et qu’ils sont complétés par des politiques sociales justes et efficaces. Il rappelle que les fonds européens de la politique régionale permettent justement de contribuer à cette approche intégrée.

Le Parlement européen en appelle aux Etats membres pour qu’ils laissent une plus large place aux initiatives citoyennes locales dans la conception des politiques publiques de la ville, en particulier dans le recours aux fonds européens. Il insiste également sur la nécessité d’intégrer ces quartiers dans leur environnement immédiat selon une approche géographique fonctionnelle. Ces messages sont importants à l’heure où les gouvernements européens, faute de moyens suffisants, seraient tentés comme en France de « recentraliser » les moyens de la politique de la ville et de se contenter d’agir uniquement à l’échelle des quartiers prioritaires. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*