Transport: la Commission européenne doit empêcher l’Allemagne de jouer la carte de la préférence nationale

18 juin 2015
La Commission européenne s’apprête à lancer une procédure d’infraction contre le péage autoroutier allemand ce jeudi 18 juin. Pour rappel, il s’agit d’une taxe au montant maximal de 130€ par an que seuls les conducteurs allemands pourront récupérer sous forme d’allègement fiscal. La Commission entend donc signifier à l’Allemagne que cette mesure viole le droit européen en raison de son caractère discriminatoire.
Karima Delli, porte-parole des Verts-ALE au sein de la Commission Transports du Parlement européen, se félicite de la décision de la Commission de l’UE:

« La Commission européenne doit à tout prix remettre à plat ce dispositif, dont l’objectif déclaré est de taxer uniquement les conducteurs non-allemands. Une telle aberration ne peut voir le jour. Car au fond, cette mesure du Gouvernement Merkel c’est la mise en application pure et simple de la préférence nationale!

Au lieu de cette proposition absurde, mettons en place une véritable politique européenne qui permette de financer nos infrastructures et de respecter nos objectifs environnementaux. C’est possible avec la refonte de l’eurovignette, qui éviterait toute discrimination envers les étrangers et permettrait d’internaliser les coûts environnementaux du trafic routier. A quelques mois d’accueillir la COP21, mieux vaut pour l’Europe qu’elle applique le principe « pollueur-payeur » plutôt que d’ériger de manière détournée des frontières entre ses membres.« 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*