Blanchiment de capitaux dans le secteur bancaire de l’UE : il est urgent d’enrayer le fléau

3 octobre 2018

À l’initiative du groupe Verts-ALE, le Parlement européen a débattu du blanchiment d’argent dans le secteur bancaire de l’UE. Réaction d’Eva JOLY.

Les révélations récentes concernant la Danske Bank au Danemark et en Estonie, l’ING aux Pays-Bas, la Pilatus Bank à Malte ou encore ABVL Bank en Lettonie montrent que l’application actuelle des règles européennes de lutte contre le blanchiment de capitaux n’est pas satisfaisante. Le mois dernier, la Commission européenne a proposé d’accorder plus de pouvoirs et de ressources à l’Autorité bancaire européenne (ABE) afin d’enquêter sur les banques impliquées dans des transactions financières illégales et de mieux veiller à l’application de la législation contre le blanchiment.

Elle a par ailleurs annoncé ce matin qu’elle s’apprêtait à entamer une procédure permettant de contraindre l’autorité maltaise de régulation à renforcer l’application de la législation contre le blanchiment d’argent. Le rapport de l’ABE a récemment mis en avant des « lacunes générales et systématiques » dans les travaux de l’Agence maltaise chargée de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

 Déclaration d’Eva JOLY, Vice-Présidente de la Commission TAXE3 :

« La facilité avec laquelle l’argent sale peut être blanchi au sein de l’UE fait de notre continent un terrain propice pour les criminels en col blancs. Nous devons apporter une réponse à la hauteur des trop nombreux scandales bancaires. La course aux profits des banques s’affranchissant des lois existantes au détriment des citoyens est inacceptable.

Davantage de ressources et de pouvoirs sont nécessaires au niveau européen afin de mieux détecter les fraudes et de lutter plus efficacement contre le blanchiment d’argent. Les propositions de la Commission en ce sens sont bienvenues et c’est à présent au Conseil de faire en sorte qu’elles soient traitées en priorité. J’ajoute qu’il devient urgent que la Commission fasse une proposition pour mettre fin au blanchiment d’argent via les programmes d’octroi de citoyenneté, ou « visas dorés ». »

Partager cet article

Un commentaire

  • Méchin dit:
     - 

    Les chose primordiales à faire pour « assainir » le système et l’économie,
    1°) c’est de faire déclarer la CUPIDITÉ et la CORRUPTION, CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ
    2°) c’est d’exiger qu’il ni ait plus aucun Gouvernant du l’UE qui n’est été élu
    3°) Que tous les lobbies « dégagent » des lieux de l’Europe
    4°) Que tous les Paradis fiscaux européens soient supprimés, Luxembourg, Liechtenstein, Monaco, Andorre, San Marin, Jersey- Guernesey, etc…
    Il est absolument indispensable que nous fassions campagne sur ces sujets pour les Élections Européennes, sans quoi tout ne sera que vœux pieux.