Étude – La résistance du système juridique français à un potentiel « choc autoritaire »

La France pourrait-elle connaître le même déclin démocratique que la Hongrie et la Pologne ? Au regard de la régression rapide de ces deux pays membres de l’Union européenne et de la montée inquiétante de l’extrême-droite en France, la question est légitime.

Gwendoline Delbos-Corfield et Philippe Lamberts, du groupe Verts/ALE au Parlement européen, ont demandé à 8 chercheurs d’évaluer la résistance du système juridique français face à un potentiel choc autoritaire. En s’inspirant de la méthode de la Banque centrale européenne, ce test de résistance évalue un grand nombre de thématiques juridiques et constitutionnelles, notamment la séparation des pouvoirs, l’indépendance des juges et les contre-pouvoirs non-institutionnels.

L’étude a été est coordonnée par les professeurs Laurent Pech (Middlesex University, London) et Sébastien Platon (Université de Bordeaux). Elle inclut des contributions d’Hubert Delzangles (Institut d’études politiques de Bordeaux), Joëlle Grogan (Middlesex University, London), Sébastien Martin (Université de Bordeaux), Sylvain Niquège (Université de Bordeaux), Marie Padilla (Université de Bordeaux) et Thomas Perroud (Université de Paris II, Assas).

 

 

Télécharger l’étude en PDF

 

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

 

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.