Facebook- Cambridge Analytica : reprendre la main sur nos données personnelles

25 octobre 2018

À l’occasion du débat en plénière sur Facebook et le scandale de Cambridge Analytica, le groupe Verts/ALE appelle à une interdiction du profilage à des fins de publicité politique personnalisée sur les réseaux sociaux. La résolution1 sur l’exploitation des données des utilisateurs de Facebook par Cambridge Analytica et les conséquences sur la protection des données a été votée jeudi 25 octobre 2018.

Déclaration d’Eva JOLY, membre de la Commission libertés civiles, justice intérieure :

« Il ne doit plus être possible que des données personnelles soient utilisées à l’insu des utilisateurs. Le scandale Cambridge Analytica atteste d’une faillite de régulation politique permettant à certaines entreprises d’accumuler nos données personnelles et d’en disposer à leur guise. Laisser à Facebook et ses algorithmes le soin de déterminer les messages politiques que nous recevons, c’est accepter une forme de servitude volontaire. »

1 – Le texte de la résolution est accessible en ligne.

Autres sources :
• La résolution du Parlement européen du 5 juillet 2018 sur l’adéquation de la protection assurée par le bouclier de protection des données UE–États-Unis.
L’audition par la Conférence des Présidents du Parlement européen de Mark ZUCKERBERG, fondateur et dirigeant de Facebook.


L’intervention d’Eva JOLY lors du débat en plénière sur le sujet

Retrouvez cet article sur Facebook : http://bit.ly/2z1oD6Z
Partager cet article

Les commentaires sont fermés.