Catalogne : Pour une médiation européenne

L’Europe doit contribuer à désamorcer la situation intenable en Catalogne.  Nous demandons à la Commission européenne d’offrir une médiation entre les différents acteurs.

Parce que la voie du dialogue est essentielle pour résoudre les conflits politiques, parce que la volonté légitime d’une population de vouloir démocratiquement choisir son avenir doit être respectée, nous sommes signataires du Manifeste de Saragosse pour la liberté, la fraternité et la coexistence publié dimanche 24 septembre.

Nous considérons que : « L’Europe doit contribuer à désamorcer cette situation intenable. Il y a un besoin urgent et nécessaire de dialogue entre les autorités espagnoles et catalanes. La Commission européenne devrait offrir une médiation entre les différents acteurs. Il y va de l’intérêt de chacune des parties que de trouver une solution politique pour sortir de l’impasse actuelle. Les droits fondamentaux des citoyens ainsi que leur droit à décider de leur avenir doivent être respectés. »

Le groupe parlementaire des Verts/ALE au Parlement européen a demandé que ce sujet sensible soit ajouté à l’agenda de la session plénière qui se tiendra à Strasbourg la semaine prochaine. La Conférence des Présidents l’a refusé le 28 septembre. Nous avons également écrit à Frans Timmermans, Vice-Président de la Commission européenne en charge de l’État de droit et de la Charte des droits fondamentaux pour demander à la Commission européenne de faciliter le dialogue entre les autorités espagnoles et catalanes afin de trouver une issue à l’impasse politique sur le projet de référendum d’indépendance de la Catalogne.

 

* La lettre adressée le 27 septembre par le groupe Verts/ALE au Vice-Président de la Commission européenne est disponible sous ce lien. Le Manifeste de Saragosse pour la liberté, la fraternité et la coexistence publié dimanche 24 septembre et traduit par nos soins (version originale ici) :

Manifeste pour la liberté, la fraternité et la coexistence

Les signataires, engagés pour la démocratie, la liberté, la fraternité, le dialogue, la coexistence et les droits civils, sociaux et nationaux, élus représentant des millions de citoyens, déclarent que :

La situation de conflit en Catalogne nécessite un dialogue et des solutions politiques et démocratiques.

La détention de hauts représentants de Catalogne, l’interdiction de réunions et d’événements politiques, les raids de la police sur les imprimeries et les bureaux des médias, la saisie de magazines, l’interdiction de la campagne politique et l’assaut des bâtiments du gouvernement (gouvernement autonome) portent atteinte à la vie communautaire et à l’essentiel les fondements de la démocratie et créent un état d’urgence inquiétant.

Face à cette situation de nature exceptionnelle et à la régression démocratique, nous considérons la voie du dialogue comme essentielle pour résoudre les conflits politiques.

Nous appelons le gouvernement espagnol à dialoguer avec la Generalitat et tous les acteurs politiques concernés pour chercher des solutions politiques et démocratiques au conflit catalan. Des solutions qui permettent aux citoyens de décider de leur avenir par un référendum convenu d’un mutuel accord.

Nous appelons également le gouvernement espagnol à cesser sa politique de répression, car cette politique menace les libertés fondamentales qui sont les fondements de la démocratie. Le gouvernement ne devrait pas empêcher l’expression libre des citoyens catalans le 1er octobre.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*