GCO : Pour réduire la pollution, taxons les poids lourds plutôt que d’investir sur la route

29 janvier 2018

Réaction de Karima DELLI suite à l’annonce des Ministres Nicolas Hulot et Elisabeth Borne donnant leur feu vert au projet GCO (Grand Contournement Ouest) à Strasbourg. Un grand projet inutile et polluant.

Karima DELLI, Présidente de la Commission Transports du parlement européen déclare :

« Alors que la France vient d’être épinglée par la Commission européenne à propos de la pollution de l’air et sera convoquée à Bruxelles le 30 janvier prochain, cette décision est un très mauvais signal. Elle contredit l’ambition affichée du gouvernement  qui entend redonner la priorité aux transports du quotidien. 

En tant qu’écologiste, j’ai eu à cœur de défendre une politique de transports qui doit prendre une part active dans la transition énergétique, conformément aux engagements de la COP21. Cela suppose de réduire un maximum les investissement dans le routier (si ce n’est pour rénover les infrastructures existantes) au profit de transports collectifs et durables (train, tramway, vélo).

En ce sens, voir qu’on va dépenser 500 millions d’euros pour une nouvelle autoroute qui détruira des centaines d’hectares de terres agricoles est navrant.

On sait que les problèmes de congestion que connaît l’agglomération Strasbourgeoise sont largement liés à l’abandon de l’écotaxe sous le quinquennat précédent. Dans une région frontalière comme l’Alsace, où on assiste à un défilé de camions qui contournent la taxation des pays frontaliers, ce renoncement se paye au prix fort !

Malheureusement, pour les habitants, les agriculteurs, les défenseurs de la biodiversité locale et notamment les nombreux opposants au projet GCO, cette décision est une nouvelle déception. A Notre-Dame-des-Landes, la méthode du gouvernement a permis une sortie par le haut. Aujourd’hui, il faut poursuivre avec la même méthode : déclarer un moratoire et instaurer une médiation impliquant tous les acteurs. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*