Glyphosate : pourquoi les agriculteurs français montent-ils au front ?

26 septembre 2017

Les agriculteurs manifestaient le 22 septembre contre l’interdiction en France du glyphosate, un herbicide controversé. José BOVÉ explique dans Libération pourquoi la grogne des céréaliers qui veulent continuer à utiliser ce produit est scandaleuse.

Pourquoi diable des céréaliculteurs pèsent-ils actuellement de tout leur poids sur le ministre de l’Agriculture et sur le Premier ministre pour obtenir la prolongation de l’utilisation du glyphosate contenu dans le Roundup ? La réponse est simple : certains s’en servent pour griller leurs cultures dix jours avant la récolte, pour que les grains aient le même degré d’humidité et accélérer le travail des moissonneuses-batteuses !

En Allemagne et en Angleterre, près de 10% des surfaces agricoles sont ainsi aspergées juste avant la récolte. Aux Etats-Unis c’est la quasi-totalité du territoire agricole qui est aspergé sous des tonnes de Roundup pour récolter des plantes mortes.

Il est de notoriété publique que cette pratique est également répandue en France, en particulier lors des années humides. L’épandage de Roundup sur les cultures avant récolte est pourtant interdit en France depuis les années 2000 ! La grogne des céréaliers qui veulent continuer à utiliser ce poison est scandaleuse. Ils se savent dans l’illégalité mais n’hésitent pas à descendre dans la rue pour faire valoir leur «droit à violer la loi».

 

la suite à lire sur le site de Libé : http://www.liberation.fr/debats/2017/09/26/glyphosate-pourquoi-les-agriculteurs-francais-montent-ils-au-front_1599011

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension