Les citoyens polonais méritent une démocratie moderne et tournée vers l’avenir

10 avril 2019

Eva JOLY réagit aux conclusions de l’avocat général de la Cour de justice de l’UE pour qui les réformes visant à abaisser l’âge de la retraite des juges polonais vont à l’encontre du principe de l’indépendance judiciaire.

Déclaration d’Eva JOLY, membre de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures :

« Les tentatives du gouvernement polonais de saper l’indépendance du pouvoir judiciaire et d’affaiblir l’État de droit ne peuvent perdurer. La place de la Pologne est au cœur de l’Europe et ses citoyens méritent une démocratie moderne et tournée vers l’avenir.

En révoquant les juges qui déplaisent aux dirigeants en place pour les remplacer par des d’acolytes du parti PiS, la Pologne s’aventure sur une piste périlleuse. L’Avocat général tire aujourd’hui la sonnette d’alarme pour que le gouvernement polonais reprenne la voie des valeurs européennes et interrompe ses réformes judiciaires antidémocratiques. »

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.