L’Europe accélère l’entrée sur le marché des cabines de camion aérodynamiques

13 février 2019

Les négociateurs du Parlement et de la présidence roumaine du Conseil sont parvenus à un accord provisoire sur la conception de cabines de camions plus rationalisées. Réaction de Karima DELLI.

Dès le 1er septembre 2020 et non plus mi-2022 comme le prévoient les règles en vigueur actuellement, les fabricants seraient ainsi autorisés à dépasser les limites de longueur maximales pour les camions si cela était fait pour concevoir plus de cabines aérodynamiques, conformément à l’accord conclu.

Selon les règles actuelles en matière de poids et de dimensions des camions, une dérogation aux règles de longueur maximale serait possible à partir de la mi-2022 (en fonction de l’adoption des règles techniques pertinentes). Selon l’accord conclu, cela serait possible à partir du 1er septembre 2020.

L’accord provisoire doit maintenant être approuvé par le Parlement dans son ensemble et par le Conseil de l’UE.

Pour Karima DELLI, présidente de la Commission en charge des Transports au Parlement européen et rapporteure du texte :

« Maintenant que les constructeurs de camions sont prêts à aller de l’avant, il est temps que les cabines soient aérodynamiques, afin de consommer moins de carburant et produire ainsi moins d’émissions polluantes. En cela, ce dossier est intimement lié à celui sur les émissions de CO2 des camions, actuellement en discussion : il s’agit enfin de faire participer les poids à l’effort de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, afin de remplir nos objectifs pris lors de la COP21 en 2015 !

En outre, ces nouvelles dispositions aideront les conducteurs à avoir une meilleure vision et donc à améliorer la sécurité routière, en particulier pour les usagers de la route vulnérables comme les piétons et les cyclistes. C’est tout sauf un détail, alors que la mortalité sur nos routes fait encore plus de 25 000 victimes en Europe chaque année. »

 

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.