Rejet par le Conseil de la liste noire anti-blanchiment : une décision scandaleuse

7 mars 2019

Le Conseil a rejeté aujourd’hui l’acte délégué visant à mettre à jour la liste des pays à risque en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Réaction d’Eva JOLY.

Déclaration d’Eva JOLY, Vice-Présidente de la Commission TAX3 :

« L’opposition des États membres à la nouvelle liste noire anti-blanchiment est une décision scandaleuse. Alors qu’Emmanuel Macron vient de plaider en faveur d’une renaissance de l’Europe et d’une Union qui protège, il fait l’exact opposé à Bruxelles en enterrant une liste noire ambitieuse et en laissant la porte ouverte à l’argent sale !

En cédant au chantage de l’Arabie Saoudite, un de ses principaux clients en matière d’armement, Monsieur Macron défend en réalité une Europe du double-standard et des privilèges. On ne peut d’un côté prétendre vouloir combattre l’évasion fiscale et le terrorisme et de l’autre s’opposer à une liste noire dès lors qu’elle ressemble enfin à quelque chose ! L’Europe qui protège, c’est une Europe qui agit de manière impartiale et déterminée contre ce fléau. »

Retrouvez cet article sur Twitter : https://twitter.com/EvaJoly/status/1103704314273546240
Partager cet article

Un commentaire

  • Arnoud dit:
     - 

    Merci pour l’information,
    Elle ne fait que renforcer ma décision de « citoyen du monde » et ne crois plus devoir me sentir responsable de forfaits inventés lorsque j’interviens pour dénoncer les graves problèmes d’états mafieux, de personnes agissant contre l’intérêt des populations présentes et à venir. Payer quoi que ce soit c’est devoir songer que plus de 11% (dernier chiffre) de ce que je vens ou achète a financé des vols, la prostitution, les armes et tout ce qui fait un monde « moderne » avec des images positives dans les divers presses.

    Je laisse ce message sur treets
    DA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.