Des propositions concrètes contre l’évasion fiscale plutôt qu’une motion de censure

Ce jeudi 27 novembre, suite à l’affaire du Lux Leaks, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker doit faire face au Parlement européen de Strasbourg à une motion de censure déposée par l’extrême droite européenne.

Pour les eurodéputé-e-s Europe Ecologie au Parlement européen :

« Les amis de Marine Le Pen et de Nigel Farage, en offrant sur un plateau un vote de confiance gagné d’avance, s’avèrent être dans cette histoire les « idiots utiles » de M. Juncker. Après ce vote, celui-ci va pouvoir dormir sur ses deux oreilles, protégé davantage encore par la grande coalition des socialistes, des libéraux et des conservateurs. Or il est impensable de donner un blanc-seing au Président de la Commission. Cette affaire doit plutôt être l’occasion de faire toute la transparence sur les pratiques des multinationales et des Etats.

Le scandale du Lux Leaks a ouvert une brèche politique et il faut tout faire pour qu’elle ne puisse pas se refermer. Il est temps de mettre fin à la guerre fiscale que se mènent les États européens entre eux. C’est pourquoi nous préférons maintenir la pression sur M. Juncker afin qu’il agisse, en réclamant la mise en place d’une commission d’enquête et en mettant sur la table dix propositions concrètes pour en finir avec l’injustice fiscale et sociale imposée aux citoyens européens par le chantage des multinationales et le silence des gouvernements.  »  

Notre site Internet:
Retrouvez nos 10 actions pour mettre fin à la guerre fiscale en Europe :
(pdf 56.11Ko)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*