Étiquetage énergétique : une réforme partielle favorable aux consommateurs

13 juin 2017
Le Parlement européen a approuvé la nouvelle législation relative à l’étiquetage énergétique. Les nouveaux labels devraient être mis en place de manière échelonnée selon les catégories de produits à compter de 2019.
 
L’efficacité énergétique est un des leviers essentiels de l’Union de l’Énergie. Les labels déjà mis en place ont permis de réduire la consommation et les factures des ménages mais les marges de progression sont encore importantes pour aller plus loin. la mise en place d’une base de données est également prévue afin d’aider les consommateurs à mieux s’informer avant tout achat.

Réaction de Michèle RIVASI, co-rapporteur du Règlement sur l’étiquetage de l’efficacité énergétique :

« Il est évident que nous devons passer à un système A-G plus clair et codé par couleur pour que les consommateurs soient correctement informés. La longue transition entre les deux modèles d’étiquetage et l’existence de délais différents par groupe de produits sont donc très regrettables. Pendant plus de 10 ans, les nouveaux labels appliqués à des produits tels que les télévisions ou lave-vaisselles coexisteront avec ceux en vigueur (A+++, A++, A+) pour des appareils comme les chauffages et chaudières. Il n’y a aucune raison d’attendre 2030 voire plus pour certains produits, dont certains fonctionnent aux énergies fossiles. Nous espérons que la Commission prendra des mesures le plus tôt possible, plutôt que d’attendre la dernière minute afin que les consommateurs puissent enfin profiter des avantages de cette révision. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension