L’accaparement des terres s’invite au Parlement européen de Strasbourg

Mardi 19 mai 2015, des acteurs clés de la lutte contre l’accaparement des terres se sont retrouvés au Parlement européen de Strasbourg, sur invitation des eurodéputés Europe Ecologie Karima DELLI et José BOVE, et sous l’égide du leader indien des sans terres Rajagopal P.V.

A l’occasion de la venue exceptionnelle de Rajagopal P.V, figure emblématique de la lutte contre l’accaparement des terres agricoles en Inde, différents militants venus de toute la France ont pu échanger durant plus de deux heures sur leur combat contre les grandes entreprises privées comme publiques qui s’accaparent des ressources naturelles et du foncier pour leur seul bénéfice, au détriment de l’environnement et de l’intérêt général. Si à première vue la situation des paysans indiens paraît éloignée des problématiques françaises et européennes, la lutte contre l’accaparement des terres ne connaît pas de frontières. A Gwalior dans le Madhya Pradesh comme à Nonant-le-Pin, l’histoire se ressemble : des terres agricoles riches et fertiles sont utilisées par une entreprise pollueuse, symptôme des dérives de notre système de production.

Etaient notamment présents à la réunion Michel Kfoury et Sylvain Vaquez, fondateur et membre de Novissen, association qui lutte contre la ferme des 1000 vaches en Picardie, Brigitte et Sylvain Fresneau, agriculteurs qui luttent contre Notre Dame des Landes, Jean-Christophe Robert, de Filières Paysannes, association de promotion de l’agriculture et de l’alimentation locale basée dans le Sud de la France, Emilie Dehaudt et Noëlle Sandoz, qui se battent contre la décharge de Nonant-le-Pin, et Rajagopal P.V donc, fondateur et président d’honneur du mouvement indien de défense des sans terres Ekta Parishad. Après que chacun ait présenté le contexte de son action militante et la nécessité de lutter à l’échelle locale contre l’accaparement de terres, Rajagopal a présenté son combat international et non violent pour promouvoir un autre modèle de développement.

Les eurodéputés José Bové, Karima Delli, Pascal Durand et Eva Joly étaient présents pour relayer dans les couloirs et l’hémicycle du Parlement européen les paroles de ces lanceurs d’alerte, héros du quotidien luttant pour préserver leurs terres contre la boulimie foncière.

La conférence de Paris sur le climat de décembre 2015 sera une première étape pour faire converger toutes ces luttes et leur fournir un écho national et international, mais se prépare d’ores et déjà un forum social mondial spécialement consacré à l’accaparement des terres pour le premier semestre 2016 en Inde. Le combat continue.

Rajagopal a ensuite pu s’exprimer en soirée devant l’ensemble des eurodéputés du groupe des Verts/ALE au Parlement européen, afin de présenter sa nouvelle grande action internationale, une marche d’un million de paysans sans terres en Inde en 2020. En parallèle, une marche internationale se déroulera entre Delhi et Genève, afin d’interpeler les Nations Unies sur la nécessité de garantir l’accès à la terre pour les plus démunis. 25 000 sans terres indiens accompagnés de dizaines d’activistes internationaux ont marché en 2007. En 2012, ils étaient 100 000. En 2020, ils seront un million. Pour Rajagopal, il n’y a aucun doute, le combat d’Ekta Parishad pour un autre modèle de développement et la promotion d’une nouvelle relation des êtres humains vis-à-vis de la nature, basée sur la non violence et la philosophie gandhienne, rejoint pleinement les actions quotidiennes des écologistes européens. C’est pourquoi l’activiste indien a convié tous les eurodéputés présents à participer à sa future grande marche, car « en Europe comme en Inde, on se bat contre l’accaparement des terres ».

Partager cet article

4 commentaires

  • Bruno Galloo dit:
     - 

    Je serais bien venu parler du dossier « Terre de liens Picardie  » et de son President Daniel Martel qui a profité du mouvement national de solidarité fonciére en 2008 pour acheter 12 ha a Ville sur Ancre et qui aujourd’hui refuse de les mettre a Bail a celui qui les occupe depuis 8 ans ….avec l’assentiment d’un ancien animateur de la Confédération paysanne aujourd’hui animateur Terre de Liens ,Mr Platerier Alexandre qui m’assène d’un violent , »Terre de Liens n’a pas vocation a être une rente pour les paysans  » quand bien même j’usais ,comme José ,cette même « rente  » sur les Bancs du CN de la Conf ‘de 2000 a 2006 ,répondant ainsi a l’appel de François Dufour qui sentit poindre l’effet Mac’Do et celui de la Mondialisation …
    Le soufflet de l’Agriculture durable paysanne est bien vite retombé et la Conf ‘tombé bien bas….Ramery peut rigoler ,c’est en Somme que cela c’est passé .
    Je paie le prix fort pour avoir refusé pour ma Ferme une offre mirifique de 780 000 euros de la SAFER de Picardie qui voulait m’évincer « gentiment » du Paysage Syndical Picard …c’est avec cette même SAFER que la Foncière Terre de Liens spécule aujourd’hui ….mon Fils Lothar avait 7 ans quand il m’observait peignant la Porte de la Prison d’Amiens d’un slogan simple : OGM +Prison=Danger ,Liberté pour JOSE BOVE !
    Il a aujourd’hui 19 ans ,en BTS a la Viti de Beaune ,sa mère a quitté la Ferme pour la Terre de Liens du Verger Bio d’Ohain et son père est plaignant ,s’efforçant de maintenir le CAP avec toute sa Bio-diversité de Paysan bio ,lâché et lynché par son « propre » réseau…subsistant des subsides de la PAC,toujours moins Verte !
    Seras tu Paysan mon Fils …je l’espère pour toi et les générations futures ,Les Champs de Bataille de la Somme le méritent !

  •  - 

    Je serais bien venu parler du dossier « Terre de liens Picardie  » et de son President Daniel Martel qui a profité du mouvement national de solidarité fonciére en 2008 pour acheter 12 ha a Ville sur Ancre et qui aujourd’hui refuse de les mettre a Bail a celui qui les occupe depuis 8 ans ….avec l’assentiment d’un ancien animateur de la Confédération paysanne aujourd’hui animateur Terre de Liens ,Mr Platerier Alexandre qui m’assène d’un violent , »Terre de Liens n’a pas vocation a être une rente pour les paysans  » quand bien même j’usais ,comme José ,cette même « rente  » sur les Bancs du CN de la Conf ‘de 2000 a 2006 ,répondant ainsi a l’appel de François Dufour qui sentit poindre l’effet Mac’Do et celui de la Mondialisation …
    Le soufflet de l’Agriculture durable paysanne est bien vite retombé et la Conf ‘tombé bien bas….Ramery peut rigoler ,c’est en Somme que cela c’est passé .
    Je paie le prix fort pour avoir refusé pour ma Ferme une offre mirifique de 780 000 euros de la SAFER de Picardie qui voulait m’évincer « gentiment » du Paysage Syndical Picard …c’est avec cette même SAFER que la Foncière Terre de Liens spécule aujourd’hui ….mon Fils Lothar avait 7 ans quand il m’observait peignant la Porte de la Prison d’Amiens d’un slogan simple : OGM +Prison=Danger ,Liberté pour JOSE BOVE !
    Il a aujourd’hui 19 ans ,en BTS a la Viti de Beaune ,sa mère a quitté la Ferme pour la Terre de Liens du Verger Bio d’Ohain et son père est plaignant ,s’efforçant de maintenir le CAP avec toute sa Bio-diversité de Paysan bio ,lâché et lynché par son « propre » réseau…subsistant des subsides de la PAC,toujours moins Verte !
    Seras tu Paysan mon Fils …je l’espère pour toi et les générations futures ,Les Champs de Bataille de la Somme le méritent !

  • Bruno Galloo dit:
     - 

    je n’ai pas mentionné la maniére dont les Elus locaux ,maires ruraux F-hainisant ont preféré planter de 17ha d’arbres la zone de protection du captage d’eaux local(Canton FN de Corbie !) , s’exonérant de m’exproprier (pusique j’etais en bio !) pour mieux avoir les champs libres a offrir aux chasseurs …ils Grenellent ,tu Grenelles…La terre tremble et j’ai le Nez pâle !
    L’accaparement des terres a donc encore de beaux jours devant lui ,au Sud ,comme au Nord ….Merci a vous tous de prendre le sujet a bras le corps ….personnelement ,je n’en puis plus et J’aspire a un Woman’s Land participatif et commémoratif sur mes Terres de Villain !
    Une AMAP foncière ou chacun possederai son lopin …A square meter for a tener…d’unité Monnaie-Terre …et hop ,Que nenni proprietaire !

  • Lecoq dit:
     - 

    Article très intéressant, que je vais partager illico-presto sur ma modeste page Facebook.
    En effet, cette Lutte des Sans-Terres rejoint tous les autres Combats qui ont lieu à l’heure où je tape ces mots.
    Tous ont un point Commun, Lutter contre un Système qui exploitent, tout comme les Négriers de Bordeaux ou de Nantes, les être humains comme de vulgaires « mouchoirs jetables », sur l’Ensemble de la Planète.
    Ce qui se passe en Inde a des répercussions quasi immédiates sur ce qui se déroule en France, aux USA, en Afrique.
    Tout est lié, tout n’est qu’un vaste et unique Effet Papillon.
    Quand à la date de 2020, chapeau de pouvoir se projeter jusque là, mais je crains bien que d’ici là; les choses auront empiré. Le Réchauffement Climatique n’attendra pas, lui.

    Gilles Lecoq..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*