Maïs génétiquement modifié de Monsanto : Non merci!

La Commission Environnement et santé publique du Parlement européen s’est s’opposée à une décision de la Commission européenne visant à autoriser l’importation du maïs OGM NK603 x T25 en Europe. Élaboré par Monsanto, cet OGM destiné au bétail est tolérant au pesticide Round-up, un autre produit de la multinationale dont la substance active est le glyphosate classé comme « cancérigène probable » par l’OMS. Les réactions de Michèle RIVASI et José BOVÉ.
La société civile en France s’est toujours opposée au NK603. Les faucheurs volontaires s’y sont attaqués en plein champ dès 2006. Quant au chercheur Gilles-Eric Séralini, il en a dénoncé les effets sanitaires catastrophiques en 2012 1]. Le Parlement européen a réaffirmé par ce vote que les consommateurs et agriculteurs européens sont contre l’autorisation de ce maïs transgénique en France.

Pour José Bové, membre Verts-ALE de la Commission de l’agriculture :

« Il est impensable d’autoriser un maïs OGM tolérant au glyphosate alors l’Organisation mondiale de la santé (OMS), aux termes d’une étude transparente, intègre et solide scientifiquement, considère cette substance comme cancérigène probable. Les procédures européennes d’évaluation des OGM doivent être revues pour devenir totalement indépendantes de l’industrie. »

Pour Michèle Rivasi, Vice-Présidente du groupe Verts-ALE, membre de la Commission environnement et santé publique:

« La Commission européenne a décidé de faire le bonheur de la multinationale américaine Monsanto en autorisant une fois de plus l’importation de l’un de ses OGM. Nous ne siégeons pas au Parlement européen pour approuver béatement les décisions de la Commission européenne et augmenter les profits de Monsanto.

Les procédures d’autorisation d’OGM dans l’UE ne permettent pas de garantir la non-dangerosité pour la santé humaine de l’OGM en question. Les autorités européennes se basent principalement sur les études des industriels pour autoriser ou non les OGM. Cela donne parfois des résultats inquiétants. Nous avons par exemple appris le mois dernier que les modifications génétiques réelles de certains OGM de l’agrochimiste Syngeta n’étaient pas celles qui avaient été enregistrées lors de leur autorisation.
Dans un cadre européen aussi laxiste et dont profitent les industriels, les écologistes refusent d’autoriser l’importation des OGM comme ce maïs NK603 x T25 qui entraînera une augmentation de l’utilisation de l’herbicide RoundUp au détriment de l’environnement, de la santé des agriculteurs et de celle des consommateurs.

Nous somme ravis que la majorité des députés de la commission ENVI ait soutenu notre opposition à cet OGM et nous attendons de la Commission européenne qu’elle revienne avec une proposition crédible sur la table pour fixer un nouveau cadre concernant l’autorisation des OGM. »

(1) [http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2012/10/22/pour-mamere-le-hcb-n-est-pas-suffisamment-independant-pour-etre-convaincant_1779163_3244.html

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*