Non classé

Pollution aux nitrates : Paris fait la sourde oreille et en paye le prix

La Cour de justice de l’Union européenne vient ce matin de sanctionner à nouveau la France sur la mauvaise qualité de ses eaux et son incapacité à faire des progrès en la matière. Celle-ci fait en effet face à deux contentieux en raison de son refus manifeste à respecter la directive européenne sur les nitrates et les pollutions d’origine agricole datant pourtant de 1991. Après avoir été condamnée en 2013 pour avoir sous-estimé le problème de la pollution des zones vulnérables par les effluents agricoles, la Cour du Luxembourg a cette fois-ci épinglé la France pour la mollesse de son action en la matière.

Les eurodéputés Europe Ecologie au Parlement européen tiennent à dénoncer l’irresponsabilité de l’Etat français qui continue de privilégier une agriculture intensive et de céder face à ses lobbies plutôt que de défendre l’intérêt général. Malgré de nombreux avertissements de l’Union européenne et la mobilisation des écologistes et de la société civile, Paris fait la sourde oreille et protège un modèle agricole sans avenir nous poussant au bord du désastre environnemental et social. La dégradation de la qualité de l’eau par les nitrates coûte de plus en plus cher à la collectivité, tant en termes financiers qu’en termes de santé publique. Le lien entre l’ingestion de nitrates et certains cancers est notamment avéré. Il est également beaucoup plus coûteux de dépolluer une nappe phréatique que de prendre des mesures préventives. Nous demandons au Président de la République et à la Ministre de l’écologie et du développement durable de prendre d’urgence toutes les mesures nécessaires pour que cesse enfin cette dégradation continue de la qualité des eaux causée par l’agriculture intensive.Le gouvernement doit assurément poursuivre l’objectif de 20% de surfaces agricoles en bio en 2020. Cela contribuera efficacement au redressement du pays si cher à la majorité actuelle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*