Chalutiers-géants au large des côtes normandes : les écologistes interpellent la Commission européenne

Depuis début octobre, deux super-chalutiers appartenant au groupe Parlevliet Van Der Plas BV, le Margiris battant pavillon lituanien et le Annie Hilina, battant pavillon allemand pêchent dans les eaux de la Manche. Caroline ROOSE et David CORMAND appuient le combat contre ces monstres des mers.

« Ces chalutiers sont parmi les plus grands chalutiers au monde, le Margiris mesure 162m de long, leur capacité de pêche est telle qu’ils représentent une menace importante pour la population de poissons de la Manche. Un super-chalutier peut pêcher en un jour l’équivalent d’une année de pêche pour 5 chalutiers artisanaux », avance Laetitia Sanchez, conseillère régionale EELV de Normandie.

« Il faut aussi absolument préserver les écosystèmes marins et éviter la surpêche provoquée par ces immenses chalutiers qui vident les mers. Il y a en plus une forme de concurrence déloyale avec les pêcheurs artisanaux normands, dont les périodes de pêche sont actuellement closes, et qui risquent de payer la facture si à cause de ces navires géants, les quotas de pêche doivent être rabaissés », ajoute David Cormand, député européen EELV élu en Normandie.

« Nous avons donc interpellé la Commission européenne, pour nous assurer que les toutes les mesures de contrôle sont mises en œuvre. Sur le long terme, nous allons nous pencher sur les failles dans la Politique Commune de la Pêche qui permettent aujourd’hui à de tels bateaux de piller les mers en toute impunité. Ces injustices ne peuvent plus durer », déclare Caroline Roose, députée européenne écologiste, membre de la Commission Pêche.

Suite à l’interpellation des députés européens écologistes, la Commission européenne est contrainte de répondre publiquement dans les trois semaines.

Partager cet article

Un commentaire

  • Christine B. dit:
     - 

    Deux poids, deux mesures !… On peut comprendre la colère des pêcheurs normands …
    Effectivement, ils est urgent de rétablir équilibre et justice entre les différents types de pêche, cela dans l’objectif de conserver les populations de poissons et la biodiversité aquatiques sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.