Conf√©rence-d√©bat : Fin du monde, fin du mois : Comment faire l’√©cologie populaire ?

22 janvier 2020

Ce mardi 21 janvier, de 19h à 21h, jeunes et moins jeunes sont venus débattre Ecologie populaire et Europe, avec des invité.e.s engagé.e.s et concerné.e.s :

  • Nadir Kahia (pr√©sident de l’association Banlieue Plus)
  • Genevi√®ve Garrigos (chercheuse, d√©fenseure des droits humains)
  • Nora Hamadi (journaliste politique)
  • Julie Oudot (sociologue, chercheuse sur les sujets connexes au RSA)
  • Laur√®ne Tran, mod√©ratrice du d√©bat
au Café de Paris, 158 Rue Oberkampf, 75011 Paris
 
ūüďč ¬ę¬†Fin du mois, fin du monde, m√™me combat¬†¬Ľ, c’est devenu le slogan d’une g√©n√©ration qui marche pour le climat chaque semaine. Mais c’est quoi, au juste, l’√©cologie populaire ? Et comment on la fait ? Comment en Europe ?¬†
 
Pour r√©pondre √† ces questions, Mounir Satouri, d√©put√© europ√©en, a organis√© une conf√©rence avec des acteurs et actrices de terrain engag√©.e.s pour la d√©fense des droits humains, pour la promotion des banlieues ou pour la d√©mocratisation de la soci√©t√© le 21 janvier au Caf√© de Paris sur la sc√®ne de ce caf√©-th√©√Ętre.
 
 
ūüďĘ Les intervenant.e.s
 
Nadir Kahia, Pr√©sident de Banlieue Plus, agit en tant que responsable associatif pour valoriser l’image des banlieues et se mobilise avec des dizaines de b√©n√©voles pour un syst√®me davantage social.

¬ę Aujourd‚Äôhui, l‚Äô√©cologie, on en a tous besoin, parce que c‚Äôest vital, mais l‚Äô√©cologie doit √™tre concr√®te, et dans l‚Äôaction. Dans les quartiers, charge aux politiques d‚Äôamener leur projet ! L‚Äô√©cologie, √ßa peut √™tre l‚Äôaffaire de toutes et tous. ¬Ľ

 
 
 
 

Genevi√®ve Garrigos, Ancienne Pr√©sidente d’Amnesty France, d√©montre la n√©cessit√© de lier engagement pour les droits humains et pour la plan√®te.

¬ę Il ne peut pas y avoir de droits humains sur une plan√®te morte. Le changement climatique va provoquer plusieurs centaines de milliers de morts ¬Ľ
 
 
 
Nora Hamadi, Journaliste sur ARTE,¬† s’engage avec son √©mission Vox Pop √† faire de la p√©dagogie sur l’Union Europ√©enne et √† d√©mocratiser les sujets d’actualit√©.

¬ę La notion de l‚Äô√©cologie populaire va plus loin que l‚Äô√©cologie. Tout est affaire de conscientisation. Au parti de relever le d√©fi, d‚Äôavoir une diversit√© sociale, de faire en sorte que les quartiers et les classes populaires fassent partie de l‚Äô√©quation. ¬Ľ

 

 

Julie Oudot, sociologue et en th√®se sur le sujet du RSA (Est-ce un moyen d‚Äô√©mancipation ou un moyen d’ali√©nation. faut-il conditionner les revenus ou pas ?) a donn√© son avis sur le lien entre √©cologie et populations vuln√©rables.

‚Äú Ce ne sont pas les personnes les plus pr√©caires qui polluent le plus, mais ce sont celles qui le subissent. Il y a de fortes in√©galit√©s d‚Äôexposition aux nuisances selon les crit√®res sociaux. ‚ÄĚ

 
Mounir Satouri, D√©put√© europ√©en √©cologiste organisateur de cette soir√©e a port√© les sujets et les propositions citoyennes li√©es √† l’√©cologie populaire au sein du Parlement Europ√©en.

¬ę¬†Nous sommes li√©.e.s les un.e.s aux autres. Nous avons un d√©fi colossal devant nous pour la plan√®te pour les 10 ann√©es √† venir. Cette aventure ne peut qu‚Äô√™tre collective. L‚Äô√©cologie doit servir au plus grand nombre !¬†¬Ľ
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.