Pour le climat, contre le Grand Contournement Ouest : la répression n’est pas la solution

Réaction de la délégation Europe Écologie au Parlement européen suite à la répression policière, aussi injustifiée que brutale, dont a été notamment victime Karima DELLI lors d’un rassemblement pacifique en opposition au projet GCO près de Strasbourg.

Dans la soirée de ce lundi 10 septembre, à l’appel d’associations, Karima DELLI et José BOVÉ participaient à une manifestation citoyenne et non-violente près de Strasbourg, destinée à marquer leur opposition au projet autoroutier du Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO).
 
Vers 20h50, les forces de l’ordre, sur place depuis le matin pour évacuer la zone, s’en sont pris violemment aux personnes présentes sur place, dont des familles avec enfants.
 
Karima DELLI, députée européenne écologiste, a été ainsi aspergée de gaz lacrymogène à bout portant et en plein visage, y compris dans la bouche, avant de perdre connaissance. À cette heure, Mme DELLI commence seulement à récupérer des problèmes respiratoires engendrés, mais reste très choquée par la brutalité disproportionnée de cette action délibérée.
 
Cette situation inacceptable montre le quotidien de nombreux militants écologistes et non-violents sur notre territoire. Alors que la marche pour le climat du samedi 8 septembre fut un succès salué par le gouvernement, nous regrettons qu’il s’entête à vouloir lancer un projet autoroutier climaticide détruisant forêts et terres agricoles, à l’opposé des engagements souscrits lors de l’Accord de Paris. D’autant plus qu’il a reçu quantités d’avis défavorables et que nous n’avons pas encore le résultat de deux recours engagés. D’autres solutions existent pour désengorger l’agglomération strasbourgeoise, mais elles demandent une volonté politique et des financements tels que la taxe poids lourd aurait pu apporter.
 

 

Partager cet article

2 commentaires

  • Abibou yves dit:
     - 

    Tout mes vœux de bon rétablissement à Karima dont je connais l’engagement et la ténacité, honte aux forces de l’ordre qui ne connaissent aucune éthique.

  • Juliette dit:
     - 

    Je vous en prie, parlez de cette violence vécue sur TOUS les médias ! Vous, on vous croira car vous êtes un parti reconnu ! MERCI POUR VOS LUTTES, VOS COMBATS ET VOTRE HONNETETE. Bravo pour la mobilisation, et merci pour les arbres !