Reconnaissance des salariés contaminés au travail : la France doit réagir

18 septembre 2018

Lundi 17 septembre, le commissaire européen à la santé Vytenis Andriukaïtis a invité et reçu, à Bruxelles, les salariés victimes des pesticides de Triskalia, dont nous soutenons le combat depuis longtemps, ainsi qu’un agriculteur dont le troupeau laitier a été gravement intoxiqué par des aliments médicamenteux ; ils étaient accompagnés par des représentants de l’Union syndicale Solidaires et du Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest. Réaction de José BOVÉ.

Pour José BOVÉ : « Après avoir empoisonné ses salariés et malgré de multiples condamnations, l’entreprise Triskalia continue à agir en toute impunité. Le Commissaire européen à la santé, M. Vytenis Andriukaïtis, a reçu hier les ex-salariés de Triskalia et a pris le temps de les écouter. Quel contraste avec la France, qui leur ferme la porte !

Il faut mettre un terme aux dysfonctionnements de l’agroalimentaire breton. L’État français doit rapidement appliquer les exigences européennes en matière de protection des ouvriers agricoles et de contrôle sanitaire des filières de production. Pour cela il faut en finir avec l’inaction des autorités françaises, que dénoncent les victimes de Triskalia et le Commissaire lui-même! »

 


Par ailleurs, le combat des salarié.e.s contaminé.e.s de Triskalia est au cœur du film Les Sentinelles de Pierre Pezerat, que nous soutenons et avions projeté au Parlement européen.

Amiante, pesticides, produits chimiques… Trop de travailleurs et travailleuses sont exposé.e.s quotidiennement à ces substances toxiques et paient le prix fort en terme de santé.

Sorti fin 2017, le film raconte ce scandale social et sanitaire et doit interpeller chacun et chacune d’entre nous sur l’importance d’agir au plus vite !

Retour en vidéo sur notre rencontre au Parlement européen avec une partie des protagonistes et de l’équipe du film début 2018.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.