OGM : les députés européens s’opposent une fois de plus à leur mise sur le marché

21 mars 2017
En commission parlementaire, les députés européens se sont opposés à l’autorisation d’importation de plusieurs maïs génétiquement modifiés de l’entreprise Syngenta. C’est un nouveau revers pour la Commission européenne qui ne cesse pourtant de passer outre l’opposition constante du Parlement européen aux OGM depuis deux ans.

Réaction de Michèle Rivasi, députée écologiste européenne, membre de la commission « Environnement, santé publique et sécurité alimentaire » :

« La Commission persiste dans sa volonté de nous faire avaler des OGM tolérants aux pesticides et herbicides. Dans sa nouvelle proposition, la Commission entend même autoriser un OGM tolérant au glyphosate (1), la substance active de l’herbicide le plus vendu au monde, le RoundUp de Monsanto. Dans un contexte où la justice américaine a récemment révélé les « Monsanto papers » qui montrent que cette multinationale a caché la dangerosité du glyphosate, la Commission ne manque pas de toupet. Il est temps de tourner la page des OGM qui ne servent qu’à une chose : enrichir les compagnies qui les produisent et qui commercialisent les pesticides auxquels ils sont résistants, comme c’est le cas de Monsanto. »

Pour José Bové, deputé européen écologiste, membre de la commission « Agriculture et développement rural » :

« Depuis 20 ans, grâce à la mobilisation paysanne et citoyenne, les Européens rejettent à plus de 70% le glyphosate et les OGM. Suite à la révélation des « Monsanto Papers », j’ai appelé les agences européennes de la santé et de la chimie, ainsi que la Commission européenne, à venir devant le Parlement européen pour s’expliquer sur les conflits d’intérêt qui entourent ce dossier. Il faut maintenant prendre des sanctions contre l’agrochimie en général, et pas seulement Monsanto. Comme pour Philip Morris et l’industrie du tabac, ces firmes ne doivent plus avoir aucun rapport avec les élus et les décideurs politiques. Il faut sanctionner leurs mensonges, qui ont empoisonné nos champs et nos assiettes. »

(1) Le maïs Bt11 × 59122 × MIR604 × 1507 × GA21

Malgré les objections répétées du Parlement européen à la mise sur le marché d’OGM en Europe, la Commission passe régulièrement en force pour autoriser de nouveaux OGM. En effet, selon la procédure en vigueur, la Commission n’est pas tenue par l’avis du Parlement, pourtant seule institution européenne directement élue par les citoyens. La décision devrait revenir à un Comité formé d’experts de chaque pays. Ce Comité se réunira lundi 27 mars prochain. Dites à Stéphane Le Foll et ses collègues européens de réfuser une bonne fois pour toute les OGM en Europe. Mobilisez-vous ici : http://greens-efa-service.eu/nogmo/fr/

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension