Devenons citoyen-nes de la Nation Océan

A la demande de José BOVE, les Verts européens recevaient cette semaine à Bruxelles Olivier Dubuquoy à l’origine du projet Nation Océan lancé en octobre sous l’égide de figures des mouvements environnementaux tels Captain Paul Watson ou encore Pierre Rabhi fondateur du mouvement des Colibris.
 
« Nous voulons que l’océan acquière le rang de nation afin qu’il soit enfin reconnu comme un commun, nous a t-il expliqué. Personne ne l’avait revendiqué avant nous. L’idée est un peu folle, mais elle nous paraît un bon moyen de rallier l’opinion publique à cette cause et, nous l’espérons, d’inciter les décideurs nationaux et européens à s’engager ».

La déclaration de la Nation Océan établit des principes simples qu’en tant qu’élus écologistes nous partageons : l’océan, l’atmosphère et les autres communs ne sont pas appropriables. Vital pour l’humanité, il n’est ni public, ni privé. La Nation Océan revendique donc l’océan mondial au nom de la totalité des citoyen(ne)s liés par sa déclaration universelle et ses 8 articles. Chaque jour nous constatons dans notre travail les dommages et les menaces qui pèsent sur l’océan des rapports du GIEC sur l’acidification des mers et océans, à nos travaux législatifs pour mettre fin à la surpêche et à la pêche d’espèces menacées, en passant par les interpellations de citoyens concernés par des pollutions riveraines comme dans la Baie de Lannion ou face aux boues rouges à Gardanne…

Cet échange passionnant et la démarche de Nation Océan ne pouvaient donc que susciter notre soutien et notre volonté de travailler à cette reconnaissance par les Etats et par l’Union européenne. Elus et citoyens, votre soutien est bienvenu, devenez citoyens de la Nation Ocean en signant sa déclaration universelle disponible sous ce lien (un texte qui est également participatif donc sujet à évolutions.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension