Prix Sakharov attribué à l’opposition vénézuélienne : jour noir au Parlement européen

Aura Lolita Chavez Ixcaquic (candidate des écologistes), l’opposition démocratique au Venezuela et Dawit Isaak étaient les 3 finalistes du prix Sakharov 2017. Ce matin, la conférence des présidents des groupes politiques du Parlement européen a décidé que le prix serait remis à l’opposition démocratique au Venezuela, candidate du groupe du Parti populaire européen, soutenue par les libéraux de l’ADLE. La cérémonie de reprise du prix aura lieu au Parlement européen à Strasbourg en décembre.

Les élu-e-s Europe Écologie déclarent : « Nous regrettons qu’Aura Lolita Chavez Ixaquic n’ait pas été retenue car elle aurait été la première femme indigène à recevoir le prix Sakharov, mais aussi car elle symbolise l’enjeu majeur de ce XXIème siècle : garantir le respect de droits humains fondamentaux grâce à la protection de l’environnement.

Nous déplorons que les conservateurs et les libéraux au Parlement européen aient réussi à imposer leurs candidats de l’opposition vénézuélienne. Une telle récompense risque de polariser et d’aggraver la crise politique au Venezuela au lieu de la résoudre.

Le prix Sakharov a la vocation d’honorer les défenseurs des droits humains. Or le passé de certains opposants nominés les disqualifie pour recevoir un tel prix, puisqu’impliqués dans des scandales financiers ou des violations des droits humains. En prenant le risque de compromettre la légitimité et la crédibilité du prix Sakharov, la droite et les libéraux font vivre un jour noir au Parlement européen. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*