ICE

Migrations : nous sommes une Europe accueillante : laissez-nous agir !

Type de campagne : ICE
Dates de la campagne : Du Mercredi 14 Février 2018 au Vendredi 15 Février 2019

Aujourd’hui, en Europe, des milliers de citoyens et citoyennes solidaires risquent des amendes ou des peines de prison car ils viennent en aide à celles et ceux qui fuient les violences en tous genres. Ce n’est pas l’Europe que nous voulons !

Lancée par un collectif européen regroupant de nombreuses associations et ONGs, cette Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour une Europe Accueillante demande à :

  • Mettre fin au délit de solidarité
  • Soutenir les citoyens et citoyennes qui offrent un foyer et une vie nouvelle à des personnes réfugiés
  • Garantir des moyens et des règles plus efficaces pour défendre toutes les victimes de l’exploitation et de la criminalité
Relayer cette action

3 commentaires

  • Yves Grosset-Grange dit:
     - 

    Bonjour
    Tout à fait d’accord pour une Europe accueillante, mais je regrette que le texte de cette pétition fasse un amalgame entre « réfugiés » et « migrants ».
    En effet ceux qui fuient leur pays d’origine ne le font pas tous sous la menace de la tyrannie ou de la barbarie. Ils peuvent aussi le faire comme victimes du changement climatique qui rend leurs terres improductives, victimes de la corruption qui bloque leurs initiatives de développement chez eux, victimes de la pression sociale qui valorise ceux qui « ont réussi » à s’expatrier etc.
    C’est pourquoi maintenir la fiction de « migrants = réfugiés », comme le fait cette pétition, est largement aussi simpliste et improductif que la prétendue dichotomie entre réfugiés et migrants économiques. Aucune de ces 2 idées toutes faites ne nous guidera valablement.
    Quant à traiter le problème avec des arguments de type remontrances morales, c’est ignorer les angoisses de ceux qui pensent que les nouveaux arrivants prendront les rares emplois disponibles. Gagner la bataille de l’opinion exige de faire face aussi à cette crainte sans stigmatiser ceux qui la ressentent. Car cela aussi ferait le lit du populisme.
    J’espère trouver dans les prochaines « productions » des Verts/ALE des expressions plus lucides et plus appropriées pour faire face à ce problème.
    Cordiales salutations

    • Delegation dit:
       - 

      Bonjour Yves,
      Nous vous invitons à étudier plus attentivement le contenu exact de cette Initiative Citoyenne européenne :
      • Mettre fin au délit de solidarité
      • Soutenir les citoyens et citoyennes qui offrent un foyer et une vie nouvelle à des personnes réfugiés
      • Garantir des moyens et des règles plus efficaces pour défendre toutes les victimes de l’exploitation et de la criminalité
      Il n’est ici question que de conditions d’accueil et d’attention à l’étude des cas individuels dans des conditions dignes.

      • Yves Grosset-Grange dit:
         - 

        Merci d’avoir pris mon message en considération.
        J’ai bien compris les objectifs de cette la pétition
        Je relève que le 1er § parle de  » personnes étrangères dans le besoin », que le second parle « des personnes qui fuient les persécutions », et que le 3ème parle de « personnes migrantes ». C’est cette juxtaposition de « cibles » dans une même demande qui contribue à entretenir l’amalgame migrants-réfugiés dans l’esprit de lecteurs ou signataires qui n’ont pas fait ces clarifications. Dommage.
        Bien à vous
        YGG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.