Désarmement nucléaire : que fait la France ?

9 juin 2017
Alors que 132 Etats participent au sein de l’ONU à la création d’une convention d’interdiction des armes nucléaires, Yannick JADOT a co-signé une tribune dans Libération qui demande à Emmanuel Macron que la France participe à cette négociation historique.
 
Monsieur le président de la République,

Depuis le 14 mai 2017, vous êtes le détenteur suprême et unique du pouvoir de déclenchement de l’apocalypse nucléaire. Avec 21 personnalités éminentes, dont Nicolas Hulot (1), j’ai attiré votre attention, sur mon blog, dès le 30 avril, sur un événement important qui se déroule en ce moment à l’ONU : la négociation d’une Convention d’interdiction des armes nucléaires. La France a voté contre le principe d’un tel instrument juridique le 23 décembre 2016 et elle n’a pas participé à la première session (mars) qui a rassemblé 132 Etats pour réfléchir et débattre du contenu de ce texte.

Nous souhaitons que la France ne continue pas à pratiquer la politique de la chaise vide et qu’elle participe à la seconde session qui se tiendra à New York à partir du 15 juin prochain. Il s’agit d’une opportunité historique qui s’offre à notre pays de montrer la voie vers un désarmement multilatéral négocié, vérifiable et universel, à ne pas confondre naturellement avec un désarmement unilatéral.

Pour vous qui voulez rompre avec l’ancien monde et qui souhaitez incarner un visage nouveau de la France, ce peut être l’occasion de montrer que vous n’êtes pas attaché aux concepts éculés d’un monde ancien – celui de la guerre froide – qui continuent à alimenter la doctrine officielle.

Il n’est pas raisonnable de continuer à s’arc-bouter sur le maintien d’une arme que nombre d’experts militaires et stratégiques s’accordent à reconnaître comme obsolète et inadaptée, rappelant furieusement la triste «ligne Maginot».

La suite à lire sur le site de Libération : http://www.liberation.fr/debats/2017/06/08/desarmement-nucleaire-que-fait-la-france_1575345

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension