Un réfugié climatique en glace s’installe au Parlement européen de Strasbourg

21 octobre 2009
Communiqué de presse – Europe Ecologie
mardi 20 octobre 2009

A quelques semaines du début de la négociation internationale sur le climat à Copenhague, les députés d’Europe Ecologie, avec le soutien du groupe des Verts /ALE, ont installé aujourd’hui un réfugié climatique en glace dans la cour centrale du Parlement européen de Strasbourg. Symbole
de la fragilité de l’Humanité au regard du péril climatique, cette
sculpture éphémère, réalisée par le sculpteur vosgien Christian Claudel,
disparaîtra en quelques jours.

A l’heure où les négociations internationales sur le climat piétinent, et
après le message fort du Parlement européen pour Copenhague envoyé hier
soir, les Députés d’Europe Ecologie interpellent vigoureusement les chefs
d’Etat et de gouvernement en amont du Conseil européen des 29 et 30
octobre.

Pour limiter le réchauffement de la planète en dessous du seuil critique
de 2°C,
l’Europe doit :
– s’engager à réduire ses émissions d’au moins 40% d’ici à 2020, par
rapport à 1990;
– aider financièrement les pays en développement, et en particulier les
plus vulnérables, à faire face au changement climatique en mobilisant au
moins 35 milliards d’euros par an de financement public d’ici à 2020.
Cette aide devra s’ajouter et non se substituer aux engagements d’aide
publique au développement.


par EurodeputesEE

Pour Yannick Jadot, Député d’Europe Ecologie « Devant l’urgence
climatique, l’inaction est un crime contre l’humanité. Des pays comme le
Japon ou la Chine s’engagent à hauteur de leur responsabilité, mais
l’Europe piétine. Généralisée à l’ensemble de la planète, son ambition
conduirait à un réchauffement de la planète de 4°C. De plus, sous la
pression de pays comme la France, elle utilise l’aide aux pays en
développement, donc la détresse, comme arme de négociation. L’Europe tient
les clefs de la négociation, à elle de la débloquer. »

Pour Karima Delli, Députée d’Europe Ecologie, « Si nous ne réduisons pas
massivement et rapidement nos émissions de gaz à effet de serre les
conséquences environnementales et sociales du changement climatique seront
catastrophiques : des millions de réfugiés climatiques vont payer de leurs
vies la facture de deux siècles de course effrénée à la croissance dans
les pays industrialisés. C’est Copenhague ou jamais! »

Photos libres de droits sur

Voir le reportage d’euronews sur click
Lire l’article des dernières nouvelles d’Alsace


par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*