Le Parlement européen veut mettre fin aux inégalités salariales sexistes

25 mai 2012
Prime aux mâles. Après plus d’un demi-siècle de législation sur l’égalité salariale, les femmes sont toujours moins payées que leurs homologues masculins. Pour parer à ces différences, le Parlement européen vient d’adopter un rapport sur l’égalité salariale ce jeudi 24 mai 2012.

Egalité salariale par EurodeputesEE

C’est à une très large majorité que le Parlement européen vient d’adopter le rapport sur l’égalité des rémunérations entre les hommes et les femmes. En 2012, en Europe, les femmes auraient eu besoin de travailler jusqu’au 2 Mars pour gagner autant que les hommes durant l’année 2011.

S’exprimant à l’issue du vote, Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée du Groupe des Verts/ALE et membre de la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres a rappelé que :

« Dans la directive de 2006, on réaffirme le principe d’égalité de rémunérations et on dit qu’il faut prendre de nouvelles mesures. Et depuis plus rien. Le Parlement européen a déjà fait des propositions très précises en 2008, notamment sur la prise en compte des primes et autres avantages, ou la transparence des grilles de salaire. Aujourd’hui nous réitérons ces propositions, mais la balle est maintenant dans le camp de la Commission européenne. »

Le rapport parlementaire demande la révision des textes européens, une étape indispensable comme le souligne Nicole Kiil-Nielsen :

« Les écarts de salaire sont emblématiques des discriminations faites aux femmes : peu importe le niveau d’études, de revenus ou le secteur d’activité, les femmes sont moins bien payées que leurs homologues masculins. Les filles sont aujourd’hui plus diplômées, mais au lieu de devenir un atout, elles continuent à jouer les seconds rôles dans nos économies. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension