Non classé

Newsletter-n°7-des–eurodéputés-Europe-Écologie

22 février 2010

Liste de diffusion

17 février 2010
Bonjour,
Voici la newsletter n°7 des

eurodéputés Europe Écologie

Newsletter n°7 des eurodéputés Europe Écologie

1. Le bilan de la session de février 2010

Ce fût une session contrastée pour les députés Europe écologie avec la large investiture, certes prévisible, de la Commission Barroso II mais également l’adoption de plusieurs rapports très positifs : résultats du sommet de Copenhague, égalité hommes-femmes, ou encore accès des communautés défavorisées aux aides européennes pour le logement.

La session s’est surtout conclue le 11 février dans l’euphorie avec le rejet de l’accord UE-US sur la transmission de données de la société SWIFT vers les États-Unis : une très grande victoire pour la protection des droits des citoyens européens et pour le rôle désormais incontournable du Parlement européen!

L’investiture de la Commission Barroso II

Sans surprise, une large majorité du Parlement européen (488 pour, 137 contre et 72 abstentions) a élu la Commission européenne présentée par José Manuel Barroso pour une période allant du 10 février 2010 au 31 octobre 2014.

Pour la première fois dans l’histoire de l’Union européenne, la Commission a été investie dans aucune évaluation politique! En effet, les groupes qui soutenaient l’investiture, les conservateurs du PPE, les socialistes et les libéraux, n’ont déposé aucune résolution explicitant leur soutien.

Seuls les groupes opposés à l’investiture, comme les Verts/ALE, en ont déposé afin d’expliciter les raisons de leur vote. Voilà la Commission Barroso II investie sans que les députés qui la soutiennent ne disent pourquoi!

Cette coalition des hypocrites a été vivement dénoncée par Dany Cohn-bendit lors du débat en plénière sur cette investiture.

Le rejet de l’accord SWIFT

Le 11 février 2010, un vote historique et hautement significatif politiquement a eu lieu dans l’indifférence générale en France alors qu’il tenait le haut du pavé dans de nombreux Etats-membres : celui sur l’accord intérimaire entre les Etats-Unis et l’Union européenne relatif aux transferts de données bancaires détenues par le réseau SWIFT à des fins de lutte contre le financement du terrorisme.

Jugé abusif du point de vue de la protection des données et des droits des citoyens européens par de nombreux députés, au premier rang desquels les Verts européens, et même par le service juridique du Parlement européen, l’accord a été rejeté après une dernière manœuvre du groupe PPE.

Ce dernier, divisé sur la question, a tenté de reporter le vote ce qui a été rejeté par 15 voix d’écart. Le vote final sur l’accord fût ensuite sans appel puisque 378 députés ont voté contre l’accord alors que 196 ont souhaité le soutenir et 31 se sont abstenus.

Lisez le communiqué de presse d’Hélène Flautre et de Pascal Canfin sur ce vote ainsi que le dossier sur SWIFT.

Les autres votes à retenir de la session

Le Parlement européen, après en avoir débattu lors de la session de janvier, a adopté le 10 février une résolution sur les résultats du sommet de Copenhague.

Cette résolution, qui maintient la pression sur le Conseil et la Commission afin qu’ils soient plus ambitieux dans les négociations sur le climat, a été saluée par Yannick Jadot.

Autre résolution extrêmement positive adoptée le 10 février : celle sur l’égalité hommes-femmes.

Nicole Kiil-Nielsen, qui suit cette question pour les députés Europe écologie, a exprimé sa satisfaction à l’issue de ce vote.

Le Parlement européen a également adopté le 10 février de nouvelles règles d’application du Fonds européen de développement régional (FEDER) pour la rénovation et le remplacement des logements des communautés marginalisées, par exemple les Roms.

Enfin, le Parlement a débattu le 10 février des progrès sur la voie de l’adhésion de la Croatie, de la Macédoine et de la Turquie. C’est l’adhésion de ce dernier pays qui est toujours la plus contestée. Le rapport la concernant n’indique d’ailleurs même plus que l’objectif des négociations est l’adhésion à l’UE mais qu’il s’agit d’un « processus d’adhésion de longue haleine dont l’issue reste ouverte ».

En marge de la session

Le 10 février 2010, François Alfonsi et Catherine Gréze ont participé à une conférence de presse pour

Les interventions en plénière des eurodéputés EE

– Malika Benarab-Attou le 8 février 2010 sur l’immigration.

– Eva Joly le 8 février 2010 sur la bonne gouvernance en matière fiscale.

– Dany Cohn-Bendit le 9 février 2010 sur l’investiture de la Commission Barroso II.

– Pascal Canfin le 9 février 2010 sur la situation de la zone Euro.

– Hélène Flautre le 9 février 2010 sur Guantanamo.

– Karima Delli le 9 février 2010 sur l’aide au logement pour les communautés défavorisées.

– Hélène Flautre le 10 février 2010 sur la Turquie.

– Michèle Rivasi le 10 février 2010 sur les scanners corporels.

– Yannick Jadot le 10 février 2010 sur le commerce international.

2. Régionales 2010 : les eurodéputés repartent en campagne !

6 mois après leur élection au Parlement européen, les 14 députés Europe écologie repartent en campagne pour les élections régionales des 14 et 21 mars 2010.

Cette étape est en effet décisive afin de consolider et d’installer définitivement Europe écologie dans le paysage politique et électoral français. Présence en fin de liste, interventions lors des meetings, participation à de nombreux événements de campagne marqueront la présence des députés européens dans cette campagne.

3. Les campagnes du groupe Verts/ALE

Chaque année, le groupe des Verts/ALE définit des priorités politiques et des campagnes thématiques dans le cadre desquelles il organise des conférences, des actions, crée des outils de communication pour mettre en lumière les enjeux qui lui sont afférentes et les propositions des Verts européens en la matière.

Depuis plusieurs années, le groupe des Verts/ALE mène ainsi une campagne climat qui est désormais animée, notamment, par Yannick Jadot.

Le principal outil de communication est le site « stop climate change ».

Il suit les négociations internationales sur le climat mais également les discussions, débats et législations de l’UE en la matière et promeut les positions et actions des Verts européens sur la question des changements climatiques.

C’est par exemple dans le cadre de cette campagne qu’a été crée le « climate circus » ou organisé une conférence le 4 février dernier au Parlement européen sur l’analyse de Copenhague et les suites à donner.

En 2010, les Verts/ALE vont mener deux campagnes thématiques : sur la biodiversité et sur la lutte contre la pauvreté.
2010 étant l’année mondiale de la biodiversité, le groupe des Verts/ALE lancera très bientôt, à l’initiative de Sandrine Bélier, une campagne européenne de communication et d’actions sur la biodiversité.

Multimédia, cette campagne s’attachera à sensibiliser tous les publics sur l’enjeu majeur de la conservation de la biodiversité en Europe et dans le monde et ce, alors que se tiendra en octobre 2010, au Japon, une Conférence internationale de l’ONU sur le sujet.

2010 est également l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Les Verts/ALE, sous l’impulsion de Karima Delli, vont organiser plusieurs événements sur cette thématique, faire des propositions en la matière et prochainement lancer un site Internet dédié.

Enfin, les Verts/ALE continuent le travail sur le Green New Deal au moyen d’un groupe de travail transversal animé notamment par Pascal Canfin.

Suivre ces campagnes.

4. A lire également sur le site

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.