Non classé

Biographie

6 janvier 2012
Elle s’est faite connaître en France dans les années 1990 pour son travail en tant que juge d’instruction dans différentes affaires retentissantes (Crédit Lyonnais, Elf Aquitaine…). Au début des années 2000, elle engage un long travail de mobilisation pour la transparence et contre les paradis fiscaux. Principale animatrice de l’appel de Paris, elle participe aux travaux de plusieurs organisations mondiales pour faciliter l’adoption d’outils standardisés anti-corruption. Dans un rapport de 2009 pour l’agence norvégienne de développement, elle souligne l’impact désastreux de l’évasion fiscale sur le développement des pays les plus fragiles. En 2011, elle devient conseillère du gouvernement Islandais dans l’enquête sur la faillite du système bancaire. Depuis 2012, elle participe aux travaux de l’organe chargé par la communauté internationale d’accompagner l’afghanistan dans sa lutte contre la corruption.

Candidate à l’élection présidentielle de 2012, elle est réélue au Parlement européen en 2014 pour la région Île-de-France. Durant son premier mandat, Eva Joly était présidente de la Commission Développement. Cette fonction lui permet de mettre dès 2009 la question de l’évasion fiscale à l’agenda politique du Parlement.

Au Parlement européen, elle est membre des commissions parlementaires Libertés,justice et affaires intérieures et Affaires économiques et monétaires. Elle est également membre des délégations parlementaires pour les relations avec l’Afghanistan et le Machrek (lybie, Egypte, Liban, Syrie, Irak).

Livres publiés :

Notre affaire à tous – Les Arènes
Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? – Les Arènes
La force qui nous manque – Les Arènes
Des héros ordinaires – Les Arènes

Partager cet article

3 commentaires

  • CDODO dit:
     - 

    Bonjour,
    J’ai trouvé un article qui parle du meeting d’Eva Joly à Marseille. Il s’appelle  » la tranchante Eva Joly » ://www.newsofmarseille.com/la-tranchante-eva-joly/

  • skowronski dit:
     - 

    bonjour je me permet de vous envoyer ce message pour vous demander comment creer de l emploi dans l energie renouvelable alors que quand vous faite monter comme moi des panneaux solaire se sont des bulgare qui vienne vous les instaler curieux nom avec 3 million de chaumeur

  • martin dit:
     - 

    Etant au rsa sans emploi vivant sous le seuil de pauvreté mais propriétaire de mon logement (je suis un gros bourgeois j’imagine), je me suis vue obligé par manque d’argent de vendre mon logement au centre ville de Marseille pour en acheter un moins cher (une ruine à retaper en banlieu avec un permis de contruire pour faire les travaux) via un crédit relai. alors que je fais des travaux pour emménager dans mon nouveau logement je deviens taxable sur les logements vacants par la loi duflot et doit m’acquitter de prêt de 500€!!!! puisque je n’ai pas encore fini la construction de ma maison que je fais moi même par manque de moyen.
    il faut visiblement être fortuné pour éviter cette taxe et pouvoir se payer une entreprise qui fera les travaux rapidement!!!.

    je savais déjà que les verts soutenaient les expulsions des propriétaires occupants leurs logements insalubres via droit au logement quant ils n’ont pas les moyens de rénover leurs habitats.
    si c’est pour taper toujours sur les pauvres arrêtez de vous dire de gauche et assumez que vous ne faites que saigner les gens modestes pour les mettres à la rue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*