Evènement
Le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, en visite à Strasbourg pour plaider en faveur d’un réseau européen de "villes-refuges"
par eelv
15 avril 2016 Migrations Réfugiés
Le mercredi 13 avril 2016, Damien Carême, le maire de Grande-Synthe (près de Dunkerque) était en visite au Parlement européen à Strasbourg. Sur invitation de Karima DELLI et de la délégation Europe Écologie, il est venu plaider pour un réseau européen de "villes-refuges". Retour en images.

Dans sa commune de 21 000 habitants, environ 2500 réfugiés étaient installés dans un camp de fortune depuis plusieurs mois dans des conditions inhumaines et insalubres. Avec l’aide logistique et financière de MSF (Médecins sans frontières), il a pris l’initiative de mettre en place un camp humanitaire de 1500 places aux normes internationales du Haut-Commissariat de l’ONU pour les Réfugiés (HCR).

L’installation de ce camp qui permet aux réfugiés dans le dénuement le plus total de retrouver un minimum de dignité a couté près de 3 millions d’euros, entièrement financé par MSF et le budget de la commune. Pour l’heure, ce projet pilote de la solidarité européenne envers les réfugiés n’a reçu aucune aide ni de l’État français ni de l’Union européenne.


Damien Carême, maire de Grande-Synthe, en... par EurodeputesEE

Relire "Ici, c’est pire que Calais !" Le 29 janvier 2016, Karima Delli et son collègue flamand Bart Staes s’étaient rendus à Grande-Synthe pour constater les conditions inhumaines et indignes dans lesquelles 2500 réfugiés vivaient dans l’ancien camp de fortune, avant que Damien Carême ne prenne la décision de construire le premier camp humanitaire de France pour les réfugiés, à quelques centaines de mètres de là.

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation