RSA: poudre aux yeux, les jeunes Restent Sans Argent !

27 octobre 2009
Nicolas Sarkozy a annoncé le 29 septembre lors d’un discours sur la jeunesse à Avignon sa décision d’étendre le bénéfice du Revenu de Solidarité Active aux jeunes de 18 à 25 ans ayant au préalable travaillé l’équivalent de 27 mois à temps plein. Il a également précisé qu’en 2010 une enveloppe budgétaire de 250 millions d’euros serait prévue pour financer cette extension du RSA aux jeunes.
250 millions ? Des cacahuètes comparées aux 2,4 milliards donnés aux restaurateurs selon une bonne vieille pratique de clientélisme électoral. Des miettes comparées aux 15 milliards du paquet fiscal concocté par la majorité et qui favorise les foyers français les plus aisés!

« Près d’un pauvre sur deux a moins de 25 ans »

Avec 160.000 bénéficiaires annoncés, ce RSA-jeune exclut énormément de jeunes galériens : 98% des 6,5 millions de 18-25ans Resteront Sans Argent, alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à commencer leur vie active par un chômage subi (voir premiers résultats de l’enquête AFIJ en pj)
Le Président n’a donc pas retenu la proposition initiale du Haut Commissaire aux Solidarités actives et à la jeunesse, Martin Hirsch, qui suggérait d’étendre le RSA à tous dès 18 ans.

Alors que dans la plupart des pays européen, les minima sociaux sont accessibles dès l’âge de la majorité, le gouvernement a fait le choix de continuer le « bizutage social » de la jeunesse au nom du vieux fantasme de la prétendue oisiveté des jeunes.
Alors qu’en France près d’un pauvre sur deux a moins de 25 ans, le gouvernement ne répond à la misère des 18-25 ans que par de la poudre aux yeux.
Plutôt qu’une mesure au rabais pour les jeunes, proposons le revenu universel pour tous !
Et bonne chance aux journalistes qui vont peiner à trouver les rares futurs bénéficiaires du rsa-jeune pour illustrer cette « poudre aux yeux ».

graphique tiré du mensuel Alternatives Economiques.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension