Scandale Volkswagen : la Commission d’enquête du Parlement européen est sur les rails

2 décembre 2015
Ce mercredi 2 décembre, en conférence des présidents, la majorité des groupes politiques du Parlement européen ont pris fait et cause pour l’ouverture d’une enquête parlementaire suite au scandale Volkswagen. La réaction de Karima DELLI.
Karima Delli, porte-parole Transports pour le groupe des Verts au Parlement européen:

« Aujourd’hui, les socialistes (S&D), les libéraux (ADLE), la gauche (GUE) et les Cinq étoiles (EFDD) se sont accordés sur le principe « d’une commission d’enquête sur les mesures d’émissions du secteur automobile » qui permettra dans les semaines et les mois à venir d’auditionner les différents acteurs liés à ce scandale. Cette idée, portée par les Verts dès le lendemain des révélations concernant les fraudes du constructeur allemand, prend enfin forme à force de ténacité et de persuasion.

Malgré l’opposition des eurosceptiques et de la droite (ENF, ECR et PPE), nous sommes d’ores et déjà prêts à nous mettre au travail, pour élaborer un mandat commun qui définira le champ d’application de cette commission, en conformité avec les statuts du Parlement européen.

Les conservateurs se laissent encore du temps pour savoir s’ils nous rejoindront ou s’ils resteront sur la touche. Cependant, la dynamique est enclenchée et devrait pouvoir se formaliser très prochainement en conférence des présidents. Nous nous félicitons qu’un consensus dépassant les partis soit au rendez-vous pour faire toute la lumière sur ce scandale inédit en Europe. Nous veillerons à ce que le calendrier avance le plus vite possible. Plus que jamais, il faut un avant et un après #Dieselgate. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension