Syrie : le Parlement uni face à l’attaque scandaleuse d’Erdogan contre les Kurdes

À l’occasion du vote d’une résolution du Parlement européen condamnant l’intervention militaire turque au Kurdistan syrien, nous avons tenu à montrer notre soutien au peuple martyrisé du Rojava notamment en rencontrant certain·ne·s de leur·e·s représentant·e·s.

Ces dernières années, le peuple kurde a été le dernier rempart du combat contre Daesh, en Irak et en Syrie. Ce sont ces femmes et ces hommes qui ont défendu notre honneur, nos valeurs et nos vies, jusqu’à la victoire finale à Raqqa. Hélas, ces dernières semaines, les Forces Démocratiques de Syrie, qui regroupent les groupes armés kurdes, ont fini par être lâchées par Trump, qui leur a retiré toute protection. Conséquence immédiate, depuis le 9 octobre, la Turquie de Recep Tayyip Erdogan mène une opération militaire pour les forcer à quitter le Nord de la Syrie. Au passage, déjà plus de 200 combattant.es kurdes sont mort.es sous les bombes turques, sans compter plus de 200 civil.es et 300 000 personnes forcées de quitter leur foyer pour fuir les attaques.

Il est inconcevable que l’Union européenne reste les bras croisés. Dans une résolution votée cette semaine à une très large majorité, le Parlement européen exige donc l’arrêt de ces frappes, mais pas seulement. Il demande également:
– une interdiction immédiate des ventes d’armes à la Turquie
– des sanctions diplomatiques et économiques ciblées
– une révision des investissements européens en Turquie
– le respect du corridor humanitaire et la création d’une zone d’exclusion aérienne pour protéger les civil.es
– une enquête approfondie pour sanctionner les responsables politiques et militaires de cette attaque
– une solution juste et durable pour le respect des droits et de l’autonomie des Kurdes

Quant à nous, Verts-ALE, nous avons tenu à entendre la parole de ces gens qui ont lutté et continuent de lutter pour notre liberté. Lors d’une réunion du groupe Vert-ALE, nous avons reçu le témoignage des deux coresponsables du Parti Démocratique des Peuples (HDP, proche des Kurdes, favorable à une transformation écologique de la Turquie, militant pour les droits des femmes et des LGBT) auprès du Conseil de l’Europe de Strasbourg. Une manière pour nous de manifester notre solidarité envers elles et eux, et de leur apporter notre soutien dans ces instants tragiques. Nous n’oublions pas au passage que l’ancien candidat HDP à la Présidentielle Süleyman Demirtas est encore à ce jour dans les geôles d’Erdogan. Le combat pour la défense des droits du peuple kurde continue !

Partager cet article

Un commentaire

  • Cristiani dit:
     - 

    Contre l’intervention militaire Turc. Avec Europeecologie je soutiens les droits et la liberté du peuple kurde, peuple courageux dans son combat contre Daesh. L’UE ne doit pas les oublier.