Naufrage à Lampedusa
Les Etats membres doivent prendre leurs responsabilités
3 octobre 2013 Migrations International

Ce matin, un tragique naufrage en Méditerranée, près de Lampedusa, a causé la mort d’au moins 130 migrants. D’après les Nations Unies, les 500 passagers venaient d’Érythrée et de Somalie et étaient partis de Libye.

Hélène FLAUTRE, députée européenne (groupe Verts-ALE), membre de la commission des Libertés civiles, déclare :

"Cette tragédie en Méditerranée alourdit encore le terrible bilan des 25.000 vies perdues en Méditerranée depuis 20 ans. Les gouvernements ne peuvent rester les bras croisés et doivent prendre leurs responsabilités afin que cesse cette hécatombe. Ils en ont les moyens !

Les nouvelles règles européennes sur la surveillance des frontières extérieures maritimes sont actuellement en discussion au Parlement européen et au Conseil. Cette nouvelle tragédie rend encore plus inadmissible l’attitude des États membres qui cherchent à limiter les mesures renforçant leurs obligations d’assistance aux bateaux de migrants en détresse. Le Parlement adoptera la semaine prochaine le nouveau système européen de surveillance des frontières (EUROSUR) : les États membres devront en faire pleinement usage afin d’empêcher ces drames.

Enfin, on peut s’interroger sur l’accord de lutte contre l’émigration clandestine conclu en catimini entre la Libye et l’Union européenne en septembre dernier. Il serait extrêmement grave que l’UE reproduise avec les autorités libyennes les scories du temps de Khadafi. L’obsession sécuritaire des Etats membres ne peut en aucun cas reléguer au second plan la protection des vies humaines."

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation