Communiqué
Politique énergétique européenne : plus d’ambition avant le réexamen des objectifs européens
par Lise
23 juin 2016 Énergie Climat
Le Parlement européen a adopté jeudi 23 juin deux rapports d’évaluation de la mise en œuvre des lois européennes encadrant les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Le Groupe des Verts/ALE salue l’adoption de ces rapports qui appellent à un renforcement des ambitions avant le réexamen des politiques énergétiques par la Commission européenne prévu avant la fin 2016.

 
Réaction de Michèle RIVASI, Vice-Présidente Verts-ALE, membre de la Commission ITRE :

« Le Parlement européen s’est prononcé, une fois de plus, en faveur d’une ambitieuse majeure sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. L’Union européenne ne peut honorer l’accord de Paris sur le climat sans révision à la hausse de ses objectifs climatiques et énergétiques. Il s’agit du passage obligé pour amorcer une transition énergétique vertueuse génératrice d’emplois verts et bénéfique pour l’ensemble de la société. Le signal du Parlement européen au Conseil et à la Commission est clair : plus d’ambition, donc de nouveaux objectifs contraignants ».

Réaction de Claude TURMES, Porte-Parole du groupe Verts-ALE sur les questions énergétiques :

« Les députés ont clairement indiqué que la clé du succès pour atteindre nos objectifs concernant le climat et l’autonomie énergétique réside avant toute autre chose sur l’efficacité et la sobriété énergétique. Ils réclament ainsi de reconsidérer à la hausse les objectifs européens d’efficacité énergétique pour 2030 pour les porter à 40% - au lieu des 27% actuellement proposés par le Conseil- mais également de les rendre contraignants. C’est une condition sine qua non pour garantir la sécurité énergétique et remédier à la précarité énergétique.

De manière similaire, le parlement demande de rehausser à 30% au lieu de 27, les objectifs européens sur les énergies renouvelables en les rendant contraignants en vue de stimuler leur essor. L’absence de contrainte sur les États membres conduit de facto au non-respect des objectifs fixés et, a fortiori, au statu quo sur leurs ambitions. En retardant de la sorte l’essor des renouvelables, ils nous font passer à côté des énormes opportunités économiques et d’emplois que pourrait générer ce secteur.

Enfin, les députés appuient la décentralisation de la production d’énergies renouvelables en soulignant l’importance de la production d’énergie par les particuliers et du rôle des autorités locales ou régionales pour garantir une transition énergétique réussie. La Commission européenne doit donc à présent s’assurer que la future législation reflète la position du Parlement européen."

*Proposition Verts-ALE sur l’Union européenne de l’énergie http://www.greens-efa.eu/a-green-energy-union-13369.html

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation