Nucléaire
Incident à Fessenheim : les médias allemands mieux informés que les médias français ?
par eelv
4 mars 2016 Nucléaire
L’omerta sur le nucléaire français a souvent été considérée comme un fantasme d’écologiste pour les pro-nucléaires en France. Il semble malheureusement que la vérité soit tout autre selon une enquête du Süddeutsche Zeitung et de WDR (West Deutscher Rundfunk) qui évoquent une série de défaillances techniques graves et la minimisation d’un incident intervenu en Avril 2014 à la centrale de Fessenheim. Une révélation qui intervient alors même que le Président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire française rappelait hier dans un entretien à Libération qu’un accident majeur de type Fukushima en Europe n’est pas à exclure. La réaction de Michèle RIVASI.

Réaction de Michèle Rivasi, Vice-présidente du groupe Verts-ALE :

"Cette révélation m’inquiète énormément car j’ai toujours eu une certaine confiance dans l’indépendance de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). Apprendre par la presse allemande qu’elle a minimisé un incident grave devrait secouer la classe politique et l’opinion publique française.

Le déclenchement de la procédure d’urgence démontre bien que la situation a été hors de contrôle pendant un court moment. Alors qu’une inondation aurait empêché le fonctionnement normal d’un des systèmes de sécurité, le dysfonctionnement des barres de contrôle n’aurait pas permis un refroidissement rapide de la cuve du réacteur. C’est alors qu’une procédure d’urgence inhabituelle a dû être déclenchée pour refroidir le cœur du réacteur et stopper la réaction nucléaire : on aurait injecté de l’acide borique dans le système de refroidissement.

Je demande donc à l’ASN toute la transparence sur cette affaire et des explications rigoureuses quant à ces révélations. Une enquête des autorités européennes compétentes doit faire la lumière sur les événements et éventuellement reclasser cet incident (classé niveau 1 sur l’échelle INES) qui a eu un impact sur la sûreté du réacteur.
Jusqu’ici, seuls les nuages radioactifs s’arrêtaient à la frontière française, désormais il est à craindre que l’information sur le nucléaire s’arrête à la porte des rédactions françaises.
"

Réagir à l'article "Incident à Fessenheim : les médias allemands mieux informés que les médias français ? "
Incident à Fessenheim : les médias allemands mieux informés que les médias français ?
DUPONT le 5 mars 2016
Le titre de cet article est trompeur, les éléments sur lesquels se basent l’expert et les médias Allemands , sont disponibles au public, et bien entendu aux médias (et partis politiques) sur le site de l’ASN (ASN.fr). Ce sont uniquement les interprétations des faits qui sont différentes. Merci d’être plus factuels la prochaine fois.
Incident à Fessenheim : les médias allemands mieux informés que les médias français ?
rakel le 4 mars 2016
Rien ne me surprend dans ce pays ! C’est tristement incroyable. Merci pour votre article.

Voir en ligne : pierre azur

lire aussi





Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation